Passion La Chasse
N'hésitez pas à vous inscrire ou à vous connecter !

Le bedonnant Inscri10
Le bedonnant Verney10

Partagez
Aller en bas
Jean-Paul13
Jean-Paul13
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 1556
Age : 61
Localisation : Provence
Date d'inscription : 15/11/2014

Le bedonnant Empty Le bedonnant

le Dim 10 Jan 2021 - 10:18

A Villeneuve j’étais le seul fada à me mettre à « l’espère » aux canards.

La Durance avait été bien grosse et avec le temps plus sec et un débit d’eau bien affaibli, elle avait laissé de belles places de sable encombrées de toutes sortes de bois entre les deux bras d’eau principaux.
De belles petites mares aux canards naturelles que visitaient au matin quelques bécassines.

Cette année là j’avais décidé de faire l’ouverture générale…aux canards.
Comme je n’avais pas eu le chien de mon oncle et que je me retrouvais donc sans compagnon à 4 pattes pour LA journée du siècle, il m’était apparu que de faire l’affût aux canards était une solution- ma foi on peut le dire assez singulière- mais somme toute pas si bête que cela.

J’avais donc passé les quelques jours précédant le jour J à aménager une place à peu près confortable près de la mare en question, à faire un affut avec les joncs, les vieux bois charriés par la Durance avec tout un tas de matériaux divers de bric et de broc.

Jour J

A l’heure H, la 4L m’amène à quelques encablures de la mare aux canards. Après avoir déchargé arme et bagages, je suis en 5 minutes à peine à la Durance. Il me reste à franchir le bras d’eau, les bottes suffisent à ne pas prendre l’eau, à installer sur la mare mon seul et unique appelant en plastique, et à me « caler » dans mon affut de fortune.
Puis c’est l’attente, placé là, au milieu du fleuve…

C’est bien le jour de l’ouverture…en plaine, aux bois qui jouxtent la Durance, en colline, ça pète !
Par contre, personne en Durance même, pas de concurrence…mais pas non plus de couin-couin…
Il y a bien eu un vol, mais ils ont tourné pour remonter l’Asse en amont en direction des Alpes.
J’ai largement le temps de « ronger mon frein », de me remémorer la dernière canne colvert de la fermeture de l’année passée, la sarcelle d’été que j’avais eu la chance de décrocher, des vanneaux qui m’avaient survolé pour la première fois entre jour et nuit…

Et ainsi toute la matinée, entrecoupée de coups de fusils lointains, de souvenirs tout aussi lointains…
Je commence à regretter de ne pas avoir fait l’ouverture « comme d’habitude » et pour passer le temps j’avale goulument mon petit repas après avoir siroté tranquillement le petit « jaune » que j’avais pris soin de mettre en thermo avec les glaçons.

Les coups de fusil des chasseurs sont moins nombreux, c’est la trêve du casse croute.
Sans m’en apercevoir, le soleil aidant, je somnole…

Je rêve de sauvagines, de vols qui se succèdent, d’une pose enfin…

A mon réveil, courbaturé, je jette un œil à l’appelant : il a un peu dérivé, c’est vrai qu’il n’est pas attaché, à quoi bon, il ne sortira pas de la mare et à par une « tousque » épaisse de joncs sur une petite partie de la bordure de la mare, rien ne peut l’entraver.
En plus je trouve que ça fait plus naturel, il a le « nez » dirigé en fonction du petit vent qui se lève.

Ca y est, le « bedonnant » arrive, je le vois au loin qui fait la bordure de la Durance…il est bien gentil mais j’espère qu’il va tranquillement passer sur le bord et qu’il ne va pas venir franchir le bras d’eau pour me faire la cosette.
D’abord je n’ai pas trop envi de lui parler, vu que je suis plutôt frustré de ce début d’ouverture qui se solde par un majestueux « fanny », et puis, en plus c’est le gars qui ne fait pas vraiment dans la discrétion vestimentaire et qui va me détourner le seul vol qui va obligatoirement venir à la mare.
C’est statistique !
... ça s’appelle la loi de l’emmerdement maximum !

Ce n’est vraiment pas mon jour, le « bedonnant » m’a vu, il est pile de l’autre coté du bras d’eau, il fait coucou de la main…oh peuchère, il met la botte dans l’eau, puis l’autre, ça y est il vient, il traverse…

Bon, tant pis, de toute façon c’est le milieu de la journée, pas beaucoup de chance que ça vole…pourvu qu’il ne reste pas trop longtemps !

- Alors ça marche ?
-Rien, pas un seul canard…
-Depuis ce matin ?
-Oui, j’ai fait que ça, et vous ?
-J’ai fait la plaine, on a fait un coq avec mon frère le Jean, il a voulu aller en colline, je fais le bord de Durance, rien vu…
Je vois qu’il regarde fixement mon appelant, de toute façon il ne connait rien à ça alors…
-Vous ne les attachez pas ?
-????????????
-Vos appelants, vous ne les attachez pas ?
??????????
T’as beau être encore à moitié endormi, je te jure que tu réfléchis vite !!!

-Non, je les laisse comme ça, ça fait plus naturel…
-Vous en mettez beaucoup d’habitude ?
-Oh, deux ou trois…
-Parce que là vous avez mis le paquet !!!
-Il n’y a pas trop de vent, c’est mieux, ça les attire pour la pose…
-Oui, mais là ils ne sont pas trop actifs non, ils dorment !
-Que voulez vous qu’ils fassent, il fait trop chaud…

Et patati, et patata, .... moi, j’attends qu’il dégage !

Il se décide enfin, il se retourne et avance enfin dans le petit courant pour rejoindre le bord mais tout bedonnant qu’il est il n’a pas fait 3 pas qu’il glisse sur une pierre plate recouverte d’algues et se casse monumentalement la gueule.
Et là c’est le réveil de la bande de coins-couins !!! Tout le paquet décolle…

C’est comme cela que j’ai évité la bredouille pour cette ouverture un peu particulière et que je suis passé définitivement pour un fieffé menteur aux yeux du « bedonnant » !

Tout comme à vos yeux car …

…qui va croire :
- que des canards sauvages se sont tranquillement posés à quelques mètres de moi pendant que je me suis endormi (c’est vrai que j’étais quand même dans mon affut construit pour être un minimum caché)
- qu’ils se sont eux-mêmes endormis juste au bord du seul paquet de joncs alors que mon appelant était de l’autre coté de la mare (c’est vrai que ces jeunes canards d’ouverture n’étaient pas trop aguerris, ensuqués du soleil, peu craintifs et encore couillons…)
- que je ne les ai absolument pas vu parce que par réflexe j’ai regardé mon appelant dès mon réveil et qu’après mon attention a été fixée par l’approche du « bedonnant » (c’est vrai que je sortais d’un bon sommeil causé par la fatigue, le jaune et le soleil qui tapait…)
-qu’ils dormaient si forts que notre conversation ne les a pas vraiment gênés
- que, que …

Et pourtant c’est pure vérité !

Car je ne suis pas un Marseillais… même si je n’habite pas si loin que cela de Marseille…

_________________
" Si le peuple n'est pas d'accord, il n'y a qu'à dissoudre le peuple... "

MICKEY 69/71, domdu79, ptilouis44, Remington et Billebeau aiment ce message

Bruno84
Bruno84
Perdreau
Perdreau
Nombre de messages : 107
Age : 69
Localisation : sud Drôme
Date d'inscription : 23/11/2015

Le bedonnant Empty Re: Le bedonnant

le Dim 10 Jan 2021 - 17:59
Le bedonnant 1938
avatar
adishats320
Palombe
Palombe
Nombre de messages : 356
Age : 37
Localisation : gers
Date d'inscription : 12/12/2013

Le bedonnant Empty Re: Le bedonnant

le Mer 13 Jan 2021 - 17:53
J'ai connu un peu la même anecdote.
Je n'avais pas encore le permis et une fin après midi j'accompagne mon père et mon oncle faire un affut aux canards.
Nous décidons de nous poster près d'une mare à 20 mètres cachés dans une haie.
Nous ne sommes pas des spécialistes mais arrivés sur place, nous jetons un coup d'oeil à la mare. Un tronc flotte en travers de celle-ci.
Nous préparons sommairement le poste d'affut tout en discutant et après une dizaine de minutes le voilà prèt.
Nous nous apprêtons à nous cacher, les fusils sont posés contre un arbre non chargés bien sur.
D'un coup un bruit d'aile puis plusieurs et c'est une envolée d'une dizaine de colverts quittant la mare qui nous laisse tous les 3 comme des glands au pied de notre affut les mains dans les poches.
Nous revenons voir dans la mare et nous en deduisons que le tronc devait cacher les canards endormis.
Nous avons quand même passé une heure dans notre cabane en vain et nous n'y sommes jamais revenus, cela reste pourtant un très bon souvenir!
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum