Passion La Chasse
N'hésitez pas à vous inscrire ou à vous connecter !

Choix d'une lunette de tir Inscri10
Passion La Chasse
N'hésitez pas à vous inscrire ou à vous connecter !

Choix d'une lunette de tir Inscri10
Choix d'une lunette de tir Verney10

Partagez
Aller en bas
avatar
sinwen
Nouveau membre
Nouveau membre
Nombre de messages : 4
Age : 69
Localisation : Ajaccio
Date d'inscription : 15/01/2018

Choix d'une lunette de tir Empty Choix d'une lunette de tir

Sam 20 Jan 2018 - 23:53
Je viens d'écrire ce petit article qui j'espère aidera :


Choix d'une lunette de tir

Le choix d'une lunette étant probablement beaucoup moins évident que le choix d'une arme, je vais essayer ici, de donner des éléments qui permettront d'y voir plus clair.
Tout d'abord, cela ne peut concerner que les carabines.

Il y a deux types de lunettes:
- celles à grossissement fixe :
Exemple : 4x50, c'est à dire un grossissement de 4 fois et un diamètre de l'optique frontale de 50mm. La description est donc identique à une paire de jumelles.
- celles à grossissement variable :
Exemple : 3-12x42, soit un grossissement variable de 3 à 12 fois avec un diamètre de l'optique frontale de 42mm.

On a tous regardé au travers de jumelles, ce qui nous donne une bonne compréhension du grossissement. Ce qui est moins évident, ce sont les différences engendrées par la lentille frontale. Rapidement, plus celle-ci est grande, plus elle laissera passer de lumière pour une même qualité de verre. Ce sera donc un avantage pour un environnement dans la peine ombre.

Première remarque, plus le grossissement est important, plus les tremblements seront amplifiés. Il faudra absolument être stabilisé.
Deuxième remarque, plus le grossissement est important, plus le champ de vision se réduit. Cela complique la recherche de la cible.

Qualitativement parlant, comme pour toute optique, un grossissement important entraînera une accentuation du décalage de la netteté. Des verres spéciaux dit à faible dispersion sont alors très souhaitable, mais ils sont bien sur plus chers, s'ils sont commun dans les optiques photo, ils sont assez rare dans les lunettes de tir. Tout un tas de techniques sont utilisées et combinées, c'est un surcout dans tous les cas.
Pour un grossissement déterminé, le champ de vision variera en fonction de la qualité générale de conception et de la combinaison des verres employés. On recherche un champ large afin de cadrer plus facilement la cible, critère important pour la chasse, secondaire pour la compétition par exemple.
De même, une lunette à focale variable (ou grossissement variable), est plus compliquée à réaliser qu'une focale fixe.
Et dans les focales variables, il sera plus difficile de concevoir une lunette avec une amplitude de grossissement plus grande. Par exemple, une 4-12x42 sera plus facile à concevoir qu'une 4-20x42.
Les conceptions de réticules varient grandement, je ne parle pas de leur géométrie mais de leur fabrication, sont-ils collés, gravés et si oui avec quel procédé, laser ou marteau/burin (je rigole bien sur).

Pour des caractéristiques identiques, les différences de prix se feront sur les critères de conception décrits ci-dessus, sur la qualité des verres, la qualité et la précision des pièces mécaniques, leur assemblage, la robustesse souhaitée et enfin le contrôle qualité.

Ici, nous allons éliminer les lunettes à grossissement fixe qui avaient un intérêt pour certaines activités, essentiellement militaires, mais que l'on trouve maintenant rarement et présentent beaucoup moins d'intérêt pour la chasse.
Elles sont avantageusement remplacées par les points rouges.

Les focales variables maintenant sont de deux types :
-celles qui ont leur réticule dans le premier plan focal.
-celles qui l'ont dans le deuxième plan focal.
Dans le premier plan focal, le réticule varie avec le grossissement, c'est un réticule dit "variant".
Dans le deuxième plan focal, il est dit "invariant"
Alors quel type choisir ? Certains vous diront que le type variant est désagréable parce que les traits qui le composent grossissent également et gène la vision. C'était vrai lorsque les techniques de gravures étaient, disons, "rustiques", et cela le reste pour des réticules "chargés" d'une multitude de gradations. Mais autrement, ils ont un énorme avantage, leurs gradations suivent le grossissement.
On y reviendra.

Afin de donner une idée des grossissements, en ce qui concerne la chasse, un grossissement Jusqu'à 8 fois comblera toutes les chasses au grand gibier jusqu'à 350 à 400m.
Ma conception de la chasse va ici teinter l'article, pour moi la chasse consiste dans l'approche du gibier afin de faciliter la précision du tir et assurer une mort immédiate, évitant la souffrance d'une blessure de l'animal. Ce n'est pas parce que l'on peut tirer à 600m qu'il faut tirer à 600m, il vaut mieux être à 200m en ayant développer des techniques d'approche passionnantes.

Le tir lointain est grisant, j'adore, mais à éviter sur un animal si possible ! On le réservera à la compétition.et pour certaines, les très forts grossissements sont impératifs.
Pour la chasse on s'arrêtera aux environs de 12, car même avec appui ça bouge beaucoup.

Maintenant, il faut parler des réticules que les fabriquants essaient de concevoir en fonction de l'usage, en y ajoutant hélas aussi un peu de marketing. On trouvera toutes sortes de "dessins" qui vous seront vantés comme étant toujours le plus adapté.
Comme toujours, le plus simple est souvent le meilleur. Si vous ne comprenez pas très facilement à quoi correspondent les gradations, passez votre chemin. Une fois l'œil calé il faut presque instinctivement savoir comment placer son point de visée et donc avoir parfaitement intégré la conception du réticule.

Vous trouverez deux unités différentes de gradation des réticules, les MOA et les MIL. Voici la partie la plus sophistiquée des lunettes de tir.
Pour faire simple, la trajectoire d'une balle n'est pas droite mais courbe. S'il n'y avait pas de gravité ni de frottement de l'air, ni de rotation terrestre etc.... cette trajectoire serait droite et la balle irait directement à la cible quelque soit la distance.
Retenons donc que la balle chute d'un certain angle, angle qui s'ouvre de plus en plus en fonction de l'allongement de la distance.

Ces deux unités vont mesurer cet angle de chute du projectile.

- MOA veut dire Minute Of Angle selon nos amis anglosaxons.
Un cercle est divisé en 360 degrés et 1 Moa est le soixantième d'un de 1 degré.
OK, magnifique, ce n'est pas très parlant. Mais on va s'en sortir, à 100 yards (91 mètres), 1 Moa représente quasiment 1 inch (2.54cm) et à 200 yards 1 Moa représente 2 inches soit 5cm et ainsi de suite.
Voilà qui est mieux, ça fonctionne bien avec les mesures impériales pour lesquelles nous ne sommes pas vraiment familier.
1Moa = 1.047 Inches à 100 Yards

-MIL veut dire Milliradian.
1 Mil équivaut donc au millième d'un radian de cercle !
Bigre, c'est pas beaucoup plus explicite.
Petit rappel, un radian c'est la longueur d'un arc égal au rayon du cercle. Superbe, ça va mieux!
Cela veut dire que 1 Mil représente 1 millième de la distance à laquelle se trouve la cible !
Là c'est carrément grandiose, si la cible est à 470m par exemple, la gradation de 1 Mil représente 1 millième de 470m soit 47cm !
L'écart entre deux points d'un réticule Mildot est de 1 Mil , un clic sur le touret représente 1/10 de Mil
1Mil = 10cm à 100m .....soit 10 clics sur le touret
Et si la cible est à 376 yards, 1 Mil équivaut à 0.376 yards, je laisserais donc les habitants d'Albion visualiser ce que cela représente. Vous aurez compris que le système du Mil est parfaitement adapté à notre système métrique.

Avec les deux unités, il est très intéressant d'avoir en tête les dimensions d'objets communs et comme nous sommes chasseurs on estimera les valeurs d'une tête de cerf ou de sanglier, la hauteur d'un pigeon etc...

Revenons aux plans focal , les choses deviennent intéressantes.
- Si vous avez un second plan focal, les gradations du réticule seront juste pour la valeur de grossissement maximal de la lunette (en général mais s'en assurer avec le constructeur).
Par exemple si votre lunette est une 4-12x42 , la lecture d'une gradation d'unité ne sera juste que pour le grossissement 12.
- Si vous avez un premier plan focal, les gradations resteront juste quelque soit le grossissement, ce qui vous permettra de mesurer votre cible avec le réticule.

Par exemple si votre cible mesure 1.5 Mil sur votre réticule et que vous connaissez la taille de cette cible, disons 20cm, vous serez à même de calculer la distance qui vous en sépare avec la formule suivante :
[Taille de la cible (n'importe quelle unité) x 1000] / Nbre de Mils mesurés au réticule] = Distance (dans la même unité)
Soit :   0.20m X 1000 / 1.5 = 133m
En second plan focal vous ne pourrez faire ce calcul de distance que pour le plus fort grossissement, soit 12 dans cet exemple.

En résumé, la souplesse d'un réticule gradué en Mil dans le premier plan focal est inégalée.
Vous remarquerez que les militaires ont adoptés ce système dès qu'ils ont eu des lunettes à grossissement variable. Mais dans notre monde de chasseur cela ne fait que voir le jour et vous trouverez énormément de second plan focal, il faudra chercher les premiers plans focal qui sont presque exclusivement dans le moyen/haut de gamme.

- Il y a un troisième type de réticule.
Ce sont ceux qui sont dédiés à un calibre en particulier, voir à deux calibres différents. Ils sont appelés BDC pour Bullet Drop Compensation soit Compensation de la chute du projectile.
Les gradations sont pré-calculées pour du 223 ou du 308 par exemple. L'idée est séduisante, les gradations vous indiquent 200 yards - 300 yards - 400 yards, plus de calcul à faire, on prend la distance avec un télémètre et il suffit de mettre la visée correspondante à la distance sur la cible et le tour est joué.
Sauf que ces calculs ont été faits pour une munition donnée, forme, poids, poudre, dans un canon donné, longueur, pas de rotation etc....et que ces données ne correspondront jamais à votre arme.
A fuir donc....sauf si ces données ont de grandes chances de correspondre à votre arme. Et c'est le cas en général pour les percussions annulaires de type 22LR ou 17 HMR.
En 17 HMR, il y a deux types de munitions, une 17 grains et une 20 grains, les canons respectent tous le pas et la longueur préconisés pour la munition original de 17 grains, nous avons donc des paramètres fixes qui rendent les lunettes BDC de ce calibre très opérationnelles.
L'expérience que j'en ai dans ce calibre est impressionnante et je me suis laissé dire qu'il en était de même en 22LR à partir du moment ou l'on respecte quelques paramètres. On trouve deux types de lunettes dans ce calibre, pour les munitions subsoniques et pour les hypersoniques. Il faudra choisir la lunette adaptée à la munition que l'on utilise le plus.

Après cette parenthèse, tout le monde n'ayant pas un compte bancaire extensible, dans quel cas pouvons nous nous contenter d'un second plan focal ?
Quand les distances sont courtes et qu'elles ne nécessitent que très peu de correction ou pas du tout.
C'est le cas de la chasse en battue par exemple ou les distances dépassent rarement 100m, qui nécessite un champ large, donc un faible grossissement et une grande lisibilité.
C'est également le cas pour certaines compétitions dans lesquelles les distances sont connues. D'ailleurs dans ce cas précis, de forts grossissements avec un réticule en MOA sont souhaités, le MOA étant plus petit que le MIL il sera plus précis. Et plus on devient précis, plus il faut être rigoureux dans la qualité aussi bien optique que mécanique, donc les prix s'envolent.

Maintenant, il y a d'autres paramètres à prendre en compte. On a parlé au début de la lentille frontale, plus elle sera grande, plus elle admet de lumière pour un même type de verre. Ce qui veut dire qu'une lentille d'excellente qualité mais de plus petit diamètre risque d'être plus performante qu'une lentille plus large de qualité moindre.

On a également mentionné la qualité de la mécanique.
Cette dernière est capitale notamment pour les tourets. Les clics doivent véritablement correspondre à l'unité d'angle, en général ça se gâte dès le premier tour effectué. Les premiers clics de tourets sont impeccable mais les suivants laissent à désirer et les retours à zéro sont laborieux.
Les clics doivent être net et sans jeu
Et puisqu'on parle tourets, assurez vous que l'unité de graduation de ceux-ci soit la même que celle du réticule. Si votre réticule est en Moa, les tourets doivent impérativement être en Moa. Si le réticule est en Mil les tourets seront en Mil.
Imaginez qu'un clic de touret représente un quart de Moa et que les gradations du réticule soient en Mil, dans une lunette en second plan focal, c'est inutilisable !
Voilà donc un critère sélectif immédiat, les unités doivent être les mêmes, impératif, sinon c'est rédhibitoire, ....et pourtant on en trouve !
On trouve deux types de tourets, ceux dit "tactical", proéminents qui permettent les réglages à la volée ; et ceux avec capuchon pour les protéger et non destinés à être manipulés régulièrement.
On parle donc ici de deux usages différents de la lunette. Avec les tactical on corrige la visée en les manipulant, avec ceux à capuchon, on utilise le réticule pour faire les corrections. Ceci n'empêche pas que l'on puisse faire la même chose avec les premiers.
Les tactical ne souffrent pas la médiocrité, ils sont plus sophistiqués, plus imposants, et polyvalents. Les autres sont protégés sous leur capuchon, donc indéréglable, mais mal adaptés à la très longue distance qui risque de demander les deux types d'utilisation simultanément pour de plus amples corrections ; on parle ici d'une utilisation que l'on aura probablement pas dans notre beau pays c'est à dire des tirs à très longues distances.
La qualité se voit aussi dans les bagues de réglages qui sont souvent très dures, trop dures.
Vérifiez aussi la distance minimale de la parallaxe. La majorité des chasses se situe entre 5 et 100m et dans cette fourchette il faut que vous ayez un minimum de réglage à effectuer pour avoir votre cible nette.

Il faut parler aussi de la grosseur du tube. Plus le diamètre de celui-ci sera grand, plus la prise de visée sera aisée en évitant l'effet tunnel surtout à fort grossissement. Or une prise de visée rapide est non seulement très agréable, c'est aussi indispensable pour un tir de chasse qui souvent ne s'offre que pendant quelques secondes. C'est un paramètre extrêmement important.
Lors de l'achat, vous regarderez dedans en faisant varier le grossissement pour apprécier à quel niveau l'effet tunnel devient gênant.
Un gros tube donnera aussi plus d'aisance à la mécanique des tourets. Cela mérite une petite explication.
Lorsque vous aurez monter la lunette, il faudra la régler pour une certaine distance, en général 50 ou 100m. L'axe de la lunette étant parallèle et décalé de celui du canon, le réglage consistera à prendre des clics afin que la visée du réticule coïncide avec la cible.
En faisant cela, vous perdez automatiquement une partie du potentiel de compensation de votre lunette. Plus le diamètre du corps de la lunette sera important, plus ce potentiel de compensation est important et donc la perte encourue sera moins gênante.
Cependant, il y aura un moyen de remédier à cela en utilisant un rail incliné, mais c'est une autre histoire.

L'ergonomie est aussi un critère à prendre en compte. Une mise au point de la parallaxe sur le côté est plus pratique qu'en bout de lunette.

L'illumination est souvent envahissante lorsque tout le réticule est illuminé par exemple et beaucoup trop forte sur de nombreux modèles. De jour c'est une fonction très pratique que j'apprécie énormément. Dès que le jour tombe, l'illumination doit être très faible pour être efficace et ne pas éblouir, elle se contente de souligner la visée, or la majorité des lunettes n'ont pas de réglages de luminosité suffisamment faible.

Très peu propose le blocage du réglage dioptrique de l'oculaire, c'est bien dommage parce qu'enfin, une fois réglé à votre vue, on ne souhaite qu'une chose, ne plus y toucher.

Cette belle lunette devra se fixer sur votre arme au moyen de colliers. Un conseil, adaptez leur prix à celui de la lunette, on évite de mettre 150€ dans une lunette du même prix. Lorsque vous l'aurez réglé sur votre arme, vous souhaiterez ne plus avoir à y retoucher. L'idée des colliers à attache rapide est séduisante, elle fonctionne sur du très haut de gamme, mais comme en général un réglage correspond à une arme, dans la pratique, on ne retire jamais la lunette de l'arme. Donc des colliers fixes assureront la pérennité des réglages tout en étant plus doux au porte feuille.
Cependant, dès que l'on a mis un certain prix dans une optique, il ne faut pas lésiner sur la qualité des colliers. Ils doivent être ajustés, refusez ceux qui auront un revêtement intérieur, genre scotch ou bande néoprène, vous risquez d'endommager la lunette. Le placement et le serrage de ces colliers seront aussi très important mais on sort du sujet.

Comme dans beaucoup de domaines, une lunette dix fois plus chère ne sera pas dix fois meilleure mais elle peut être l'achat d'une vie, qui en fin de compte, vous fera économiser beaucoup d'argent.

Une digression après ce petit exposé, vous risquez de remettre en cause le choix de votre arme pour le but recherché.
Par exemple, en battue, avez vous besoin d'une carabine de gros calibre dont la balle est mortelle à 3 kms avec une lunette à 3000€ pour abattre un sanglier à 50m, alors qu'un fusil de calibre 12 chargé avec une balle et monté d'un point rouge à 300€ bien moins encombrant, aurait fait l'affaire tout en offrant une meilleure sécurité?

Les lunettes sont adaptées pour des tirs de précisions, ce qui les prédestine à la chasse à l'affut. Et quand on veut être "précis" il faut peut être mieux réfléchir au calibre à utiliser.

Vous l'aurez compris, une lunette ne s'acquière pas seule, elle forme un couple indissociable avec l'arme, pour une utilisation précise.
braque vendéen
braque vendéen
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 1700
Age : 33
Localisation : Vendée
Date d'inscription : 01/12/2016

Choix d'une lunette de tir Empty Re: Choix d'une lunette de tir

Dim 21 Jan 2018 - 12:07
Choix d'une lunette de tir 1938

_________________
STEVE thumright
baikal02
baikal02
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 1435
Age : 29
Localisation : Thierache (Aisne)
Date d'inscription : 07/08/2015

Choix d'une lunette de tir Empty Re: Choix d'une lunette de tir

Lun 29 Jan 2018 - 10:36
Sacré sujet bravo!

_________________
Choix d'une lunette de tir Grand-10
La chasse aux femmes est un sport passionnant. Les ennuis commencent dès qu'on en a attrapé une.
thiclem
thiclem
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 1368
Age : 53
Localisation : Sud Vendée
Date d'inscription : 03/03/2012

Choix d'une lunette de tir Empty Re: Choix d'une lunette de tir

Mar 30 Jan 2018 - 12:28
Un peu trop technique pour moi, mais bien expliqué beau boulot
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum