Passion La Chasse
N'hésitez pas à vous inscrire ou à vous connecter !

Je n'en suis pas fier ! Inscri10
Je n'en suis pas fier ! Banniz10

Partagez
Aller en bas
AFONDEBALLE36
AFONDEBALLE36
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2527
Age : 32
Localisation : indre
Date d'inscription : 05/07/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 10:20
Son premier chevreuil, on s’en rappelle toute sa vie. C’est mon cas, mais pour moi, c’est un mauvais souvenir, j’en parle rarement, et quand je le fais, je reste relativement évasif.

J’ai 22 ans, c’est ma première saison de chasse, oui, je l’ai passé sur le tard mon permis. Je suis invité par un copain qui habite en Creuse, il me l’avait dit, qu’il m’inviterait quand j’aurais le permis. C’est une de mes premières sorties, car je n’ai pas réussi à trouver de territoire de chasse, je n’ai donc chassé que sur invitations. Il m’a invité à une journée au petit gibier.
Le matin de la chasse, on rejoint 2 gars qui ont des chiens, car mon copain et moi n’en avons pas. On discute quelques minutes, j’apprends qu’ici, le chevreuil se tire à plombs et que les gars ont des bracelets. Mon copain me dit que je fais bien ce que je veux, mais que lui, les chevreuils, il les tire à balle, autrement dit, il n’en a pas tiré depuis qu’il a déménagé en Creuse, voilà plusieurs années. Il est plus vieux que moi, 26 ans au moment des faits, il a le permis depuis 10 ans et a accompagné son père à la chasse depuis tout gamin, autant dire qu’il a une connaissance de la chasse que je n’ai pas du tout, et une éthique, c’est un vrai chasseur, moi je ne suis qu’un con qui se promène avec un fusil dans la nature et qui pense être un chasseur juste parce qu’il a le permis et une arme. Evidemment, je n’en suis pas conscient à ce moment-là.
On part donc avec nos accompagnateurs du jour, des gars qui ont l’âge d’être nos parents sans problème, plutôt sympas. On marche tous les 4 en remontant les cultures, espacés d’une cinquantaine de mètres, les chiens devant. Moi, je suis à la lisière du carré de tournesols que l’on remonte, à côté de moi, un de nos 2 accompagnateurs, mon copain est de l’autre côté il fait la bordure opposée avec l'autre gars.
J’ai déjà manqué lamentablement 2 faisans à distance idéale, oui, je tire mal en plus d’être ignorant, quand le chien se met à accélérer plus qu’il ne l’a fait jusqu’ici, et là, c’est un chevreuil qui sort, un jeune, il gicle du champ 15-20 mètres devant moi, j’ai du 7.5 dans le fusil, je l’ajuste, pan, il tombe, ma gerbe qui a presque fait balle lui a tapé plein cou. Il rend son dernier soupir lorsque je me rends à lui. « Super, mon premier chevreuil »me dis-je.
Mes 3 acolytes me rejoignent, mon copain me demande alors discrètement :
« -Avec quoi tu le tires ?
  -Du 7.5 ! » Tout content de moi. Mon copain fait alors une tronche que je ne l’avais jamais vu faire.
« -P’tain, c’est pas un lapin, bon sang, je pensais pas qu’ils vous lâchaient aussi innocents avec le permis ! Je suis con, j’aurais dû te le dire quand tu m’as posé la question tout à l’heure, je pensais que tu le savais, si tu veux tirer un chevreuil au plomb, ça te regarde, mais mets du gros plomb, du 2, pas du plomb pour tirer les grives !
-Bah j’avais ça dans le fusil, pas le temps de changer de cartouches, et puis qu’est-ce que ça fait vu qu'il est mort ?
-C’est un coup de bol que tu l’aies séché net avec cette cartouche, on t’a pas appris au permis qu’on tire pour tuer ? Oui, tu l’as tué, mais t’as pris un gros risque, t’avais 95% de chances qu’il parte avec du plomb dans une patte ou ailleurs et qu’il crève que dans plusieurs jours. Tu savais pas, je vais pas te pourrir toute la journée, mais tu le sauras, on adapte ses munitions à ce qu’on chasse, et si t’as du 7.5 et qu’un chevreuil te gicle, tu le laisses courir, c’est tout ! »
Sur le moment, j’ai bien entendu les mots de mon pote, sans en saisir complètement le sens, je venais de prélever mon premier chevreuil, et il m’en gâchait le plaisir. Je me disais quand même en mon fort intérieur que j’avais dû faire quelque chose de pas bien, car il n’est pas le genre de mec à s’emporter pour rien.
Ce n’est que quelques temps plus tard que j’ai vraiment saisi le sens de ce qu’il m’avait dit ce jour-là. J’ai pris conscience avec l’expérience qu’à cette époque là, je n’étais pas un chasseur digne de ce nom, j’étais juste un mec qui avait le droit de chasser et entre les deux, le fossé est immense.

Le but de mon récit n’est pas simplement de me « confesser », mais aussi et surtout de faire passer un message à tous les jeunes chasseurs (oui même à 50 ans, quand on vient de passer son permis, on est jeune chasseur), et certains moins jeunes aussi. Pour être un chasseur digne de ce nom, il ne suffit pas d’avoir le permis et un fusil et de se promener en tirant sur ce qui vient comme ça se présente. Si les formations au passage de l’examen sont relativement complètes en matière de sécurité et de respect des règles et lois, en matière d’éthique, elles manquent cruellement de contenu, ça s’apprend au fil du temps, mais savoir dès le début que certaines choses se font et d’autres non, même si elles ne sont pas interdites, c’est un gros plus, ça évite de faire des conneries de débutant.
Respecter toutes les règles de sécurité, les dates d’ouvertures et de fermeture des différentes espèces (elles n’ont pas été mises en place par hasard ou pour nous embêter mais pour respecter les périodes de reproduction, migration, etc.), les quotas donnés par les plans de chasse. Je ne m’attarderai pas sur ces points-là, vous le savez normalement avec votre permis en poche et vous pouvez contacter vos fédés respectives pour les différents renseignements concernant cela.
Etre un chasseur digne de ce nom, c’est respecter le gibier que l’on chasse, c’est-à-dire, faire le maximum pour le tuer sur le coup, et non pas le faire souffrir, il ne faut jamais oublier que l’animal ressent la douleur et la chasse n’est pas un jeu, si vous aimez faire souffrir, il y a des établissement conçus spécialement pour ça, avec fouets, masques en cuir, etc, mais à la chasse, on ne cherche pas à faire souffrir. Il faut donc le tirer avec une munition adaptée, à distance adéquate en fonction de la munition qu’on utilise et aussi de ses capacités au tir, il est d’ailleurs nécessaire de s’exercer un minimum. C’est aussi ça respecter le gibier, le coup de fusil ou de carabine n’est qu’une finalité d’un tas d’autres choses, et l’entrainement, c’est pas sur le gibier mais au stand de tir, le but n’est pas de devenir un tireur d’élite, mais un tireur au moins correct, ça n’empêche pas de louper parfois, c’est ça aussi la chasse, et de malheureusement blesser parfois, mais au moins, on limite les tirs hasardeux et on connaît mieux ses capacités et celles de son matériel. Si vous n’arrivez pas à placer vos balles sur le point vital d’un sanglier en carton qui va à une vitesse de 15 km/h à 35 mètres, comment arriverez-vous à le faire sur un chevreuil à 80 mètres en pleine course, soit 3 à 4 fois plus vite. Si un chevreuil vous passe à une distance ou une vitesse que vous estimez trop importante, laissez-le passer, ne pas tirer est aussi un acte de chasse, c’est pas juste marqué dans le manuel pour faire joli. Si, par appréhension des commentaires ou railleries que vous pourriez subir en décidant de vous abstenir, vous décidez quand même de tirer, dites-vous bien, que ce n’est rien (les railleries et commentaires) à côté de ce que vous ressentirez le jour où vous aurez à aller achever un chevreuil maladroitement blessé, qui pleure en faisant le même bruit qu’un enfant, avec de grosses larmes qui coulent de ses yeux. A moins d’être inhumain, on en ressort pas indemne, souvent on en a la larme à l’œil et on passe quelques mauvaises nuits, certains ont raccroché le fusil après ce genre d’expérience. Respecter le gibier, c’est abréger ses souffrances le plus vite possible lorsqu’il est blessé, le geste peut paraître barbare, mais ce qui est barbare, c’est de le laisser souffrir inutilement. D’ailleurs, pour ceux qui chassent le grand gibier, ayez toujours une dague avec vous et sachez vous en servir, si on ne sait pas, on apprend. On improvise pas ce genre de geste, qui, mal fait, ne ferait qu’augmenter la souffrance de l’animal. Souvent c’est le piqueux qui se tape le sale boulot, mais s’il est coincé 2 km plus loin, il ne s’agit pas de laisser l’animal agoniser pendant une ½ heure, ni de compter sur les chiens pour faire le boulot, ce serait bien trop long. Il n’est pas toujours possible d’achever l’animal d’une balle (sécurité des hommes et des chiens).
On ne cherche pas à viser la tête, c’est bien trop hasardeux, placer sa balle au défaut de l’épaule (c’est là qu’il faut viser) sur un grand gibier est suffisamment difficile pour effectuer un tir mortel, pas besoin de se rajouter des difficultés, et le risque est bien trop important de blesser l’animal sur un point non vital, qui le condamnera à une mort lente et très douloureuse, ça ne l’empêchera pas de continuer à courir pour s’échapper, mais il ne pourra probablement plus s’alimenter (balle de mâchoire, museau, groin, etc.)
Si vous voulez épater vos copains avec votre adresse au tir, faites le au stand sur une cible en carton.
On ne tire pas non plus un grand gibier qui est "de cul", risque trop important de ne faire que blesser.
Pour le petit gibier à plume, on ne le tire pas par terre ou perché sur une branche (hormis certaines chasses traditionnelles comme la tonne ou la palombière par exemple où la difficulté est de faire poser les oiseaux), ça ne se fait pas !
Consommez votre gibier, c’est la moindre des choses après l’avoir tué, car c’est ce qu’on fait à la chasse, même si on dit prélever car c’est moins violent comme terme. Si vous en avez déjà pas mal, offrez-le à quelqu’un qui le consommera, mais on ne balance pas son gibier dans le fossé. Je ferai quand même exception de certains animaux, en matière de consommation, comme le renard…., au passage, le renard ne mérite pas plus de souffrir qu’un autre animal, il faut effectivement le réguler mais pourquoi mériterait-il moins de respect qu’un autre animal ? En bref, offrez une mort digne à l’animal que vous chassez.
Si vous faites des photos avec l’animal que vous venez de prélever, de grâce, pas à califourchon dessus, ou avec le pied posé sur sa tête, je ne comprends même pas comment l’idée peut venir à certains de faire ça !!! Et à d’autres de mettre des « j’aime » sur les pages de réseau sociaux de certains abrutis tout fiers d’afficher ces aberrations, de tels comportements sont honteux et indignes d’un chasseur qui se respecte. On ne balance pas son gibier par terre ou ailleurs d’un air supérieur, comme un vulgaire sac à patate, on le pose c’est tout, n’oubliez pas que cet animal ne vous a rien fait de mal, et que si la chasse est nécessaire à l’équilibre des espèces, elle nécessite de l’humilité et du respect !
Respectez aussi le travail des chiens, les votre et ceux des autres, on ne tire pas l'oiseau levé par le chien d'un autre chasseur, sauf si on chasse avec lui et qu'on sait que ça ne le gêne pas, on ne tire pas non plus l'animal qui sort à son voisin de poste en battue, ça ne se fait pas !
Sachez bien que des comportements déplacés, en plus d’être honteux, font le jeu de nos détracteurs.
Ce ne sont que quelques bases, j’ai certainement omis pas mal de choses, on ne peut pas penser à tout sur le moment et je ne veux pas passer pour monsieur parfait, j’ai été aussi un ignorant à mes débuts, cela n’a rien d’honteux, quand on ne sait pas, on ne sait pas, et j’en ai encore beaucoup à apprendre certainement, c’est ce qui fait la richesse de la chasse aussi, on ne sait jamais tout !
Sachez que respecter l’éthique aidera le monde de la chasse et les différentes espèces animales à mieux se porter !
chris01
chris01
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 3677
Age : 67
Localisation : entre bugey et revermont
Date d'inscription : 01/11/2014

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 10:31
belle piqûre de rappel et pleine d'humilité.
vérone
vérone
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 1441
Age : 53
Localisation : loire 42
Date d'inscription : 24/02/2015

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 10:50

c'est sur!!!!!
avatar
bluy45
Bécasse
Bécasse
Nombre de messages : 217
Age : 64
Localisation : LOIRET
Date d'inscription : 29/12/2015

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 11:15
Oui! A méditer!
Les premières réussites, sont aussi parfois les plus calamiteuses et si elles sont inoubliables, elle ne constituent pas forcement de très bon souvenir et on en est pas forcement très fier.
Ce qui est vrai pour la sexualité, l'est  aussi pour la chasse.
J'en veux pour preuve l'histoire que je vous avais conté de mes premiers sangliers. Si vous souhaitez y jeter un oeil, vous pourrez vous rendre compte par vous-même de la fierté que j'ai pu retirer d'un tel exploit
https://www.passionlachasse.com/t27222-mon-triple-de-sangliers
avatar
sim
Palombe
Palombe
Nombre de messages : 409
Age : 29
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 01/11/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 12:03
Merci, je me sens moins seul avec ton passage sur le tir hasardeux des chevreuils. On a mis en place une règle dans ma société: pas de tir des chevreuils au delà de 50m. Les occasions sont nombreuses pour ne pas tenter le diable, et on ne peut pas blâmer un mec qui fait une mauvaise balle sur un chevreuil à 30m.
Certains ont du mal à comprendre que même avec de l'entrainement, très peu de chasseurs sont capable de grouper 5 balles dans un carré de 15cm par 15 à 100m sur un gibier qui court ne serait-ce qu'à 30km/h.
Au delà du respect du gibier, vient ensuite le respect des copains: si le tireur a déjà été servi en venaison, c'est le copain qui va ramasser le morceau pourri, peut-être le seul de sa saison si le PDC est faible. Tout ça pour "tirer un coup"...
AFONDEBALLE36
AFONDEBALLE36
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2527
Age : 32
Localisation : indre
Date d'inscription : 05/07/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 13:27
Merci à tous,
@sim , pour moi, une limite de distance comme celle fixée chez toi, n'est pas forcément la solution idéale, tout simplement parce que je trouve que ça dépend des situations, je m'explique et je te donne mon propre exemple, je suis un tireur moyen, pas un tireur d'élite :
Depuis le début de saison, j'ai tiré 4 chevreuils, 2 manqués, 2 sont restés avec moi.
Les 2 manqués : dans de l'épais, tirs entre 40 et 60 mètres, ils escaladaient un coteau (a peu près au même endroit mais pas le même jour), ils n'allaient donc pas vite, mais il y a beaucoup de végétation et les fenêtres de tir sont très restreintes en nombre et en taille. 5 balles tirées en tout, pas 1 dedans, un coup juste devant, un coup juste au-dessus, etc...
Les 2 prélevés : En plaine, le même jour et à 3-4 mètres près au même endroit, ils courraient à relativement vive allure, environ 80 mètres me séparaient d'eux au moment du tir, 2 balles tirées en tout (j'en ai lâché une 3ème inutilement car c'était pour achever l'un d'eux qui s'est mortellement écroulé au moment de mon tir, la balle ne l'a même pas touché, c'est la première qui a fait son oeuvre). Le premier est tombé à jamais à 10-15 mètres de l'endroit ou je le joins, soit 3 ou 4 secondes après l'impact, le second, il a fallu le daguer car je lui avais mis une balle de panse, mais ça, je l'ai senti au moment où j'ai lâché ma balle, j'ai un chouille ralenti mon mouvement, suffisant pour être 30 cm en retard par rapport au point visé, mais quand on a minimum d'expérience de tir, on sait quand on a fait une co...rie.
Tout ça pour dire que les distances de tir, ce n'est pas la seule chose qui joue. Personnellement, j'ai besoin d'une belle fenêtre pour caler mon swing sur la vitesse de l'animal, je le sais, je t'ai donné les exemples de cette saison, mais les années précédentes, c'était pareil, et idem pour les sangliers, les grandes pattes, je sais pas, j'en ai jamais tiré. Parfois, mes voisins de poste pensent même que je ne vais pas tirer, tellement je prends de temps pour régler mon mouvement. Dans ce genre de situation, sans me vanter, peu m'échappent, je me limite quand même à environ 100 mètres, je ne vais pas les chercher beaucoup plus loin.
Par contre, mon gros point faible, c'est quand il faut ajuster rapidement parce que l'environnement ne permet pas d'accompagner l'animal, là, je loupe quasiment à chaque fois, même au saut d'allée à 20 mètres Je n'en suis pas fier ! Oups  
Au sanglier courant, je me mets à 50 mètres, sur une série de 20 balles, j'en place minimum 15 dans la zone vitale, les autres n'en sont pas bien loin en général hormis un coup de doigt qui peut arriver de temps en temps.
Alors, pour progresser sur mes points faibles, je me fais des fenêtres de 5 à 6 mètres, avec des piquets, etc. Je me mets à 35 mètres et je ne lève la carabine que quand la cible entre dans la fenêtre, je la rebaisse quand elle sort, je remonte pour la suivante, etc....
Petit à petit, je progresse mais j'ai encore du boulot, je mets 10 balles sur 20 dans la zone vitale les bonnes séries, les 10 autres sont parfois pas loin, parfois un peu plus éloignées de la zone vitale Je n'en suis pas fier ! Pensif  mais j'y arriverai un jour, j'y arriverai Je n'en suis pas fier ! Sort
Il est vrai aussi que l'entrainement coûte cher en munitions et je comprends bien que ce n'est pas à la portée de toutes les bourses d'aller au stand, mais pour progresser, c'est la seule solution.
avatar
sim
Palombe
Palombe
Nombre de messages : 409
Age : 29
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 01/11/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 13:57
Alors chez moi, on tire les chevreuils à 80% sur champs, les 20% restant sont tirés sous bois mais ne permettent pas de tirer à plus de 30m. Voila un peu le pourquoi du comment.
Ensuite, je n'ai pas une très grande expérience de la chasse puisque je chasse seulement depuis 2005, et force est de constater que 99% des chevreuils que j'ai vu bousillé l'ont été par des tirs lointains et hasardeux. Pour les 1% restants, donc ceux tirer à bonne distance, j'en ai vu la moitié bousillé car tiré en cul.
Autre point à souligner, une fois de plus je ne peux pas généraliser sur ma courte expérience, mais les chevreuils ratés au 2ème, 3ème coup, sont très rarement stoppés à la 4ème ou la 5ème, et quand ils le sont c'est en générale pas d'une balle de cou, mais plutôt une balle de cuissot. Ca reste mon expérience personnelle, je te laisse le soin d'analyser de ton coté.

Si tu es capable de tenir un bon score sur un carré de 15 par 15 à 100m sur un chevreuil qui fait des bonds et se déplace à 30km/h, tant mieux pour toi. Je pense que tu fais parti des 1% de très bons tireurs, mais pour les 99% restants, je pense qu'il faut fixer des limites. Même si, je te l'accorde, ces limites ne sont pas fiables à 100%, elles permettent à mon avis de limiter les dégâts (au sens propre comme au figuré).
avatar
bluy45
Bécasse
Bécasse
Nombre de messages : 217
Age : 64
Localisation : LOIRET
Date d'inscription : 29/12/2015

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 14:16
Je suis perplexe quant à ces déductions. Si effectivement les tirs lointains manquent de précision, cela ne signifie pas que ce soit les plus destructeurs pour la venaison. Le risque effectif en tirant très loin, c'est de blesser et de perdre.
Pour ce qui est de la venaison, les tirs de derrière et surtout les calibres utilisés sont en cause. Il existe des calibres aberrants pour le chevreuil.
Je dépèce, bon an mal an, 60 à 80 chevreuil et mes constatations sont que les animaux les plus abimés ont en général été tirés par des munitions trop puissantes pour ce gibier: 375hh, 300wsm etc...Et même les balles d'armes à canons lisses (cal12)sont très destructrices.
AFONDEBALLE36
AFONDEBALLE36
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2527
Age : 32
Localisation : indre
Date d'inscription : 05/07/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 14:35
Je suis de ton avis @bluy45 , ce n'est pas la distance de tir qui abîme, mais la munition (vitesse, poids, structure, etc..), une bonne balle est une balle mortelle, pas une balle qui préserve la venaison, le risque est effectivement plus grand de ne faire que blesser quand on tire loin. Pour préserver la venaison, hormis une balle de cou ou de tête, qui pour le coup est bel et bien un tir hasardeux, je ne vois pas. Comme je l'ai dit, j'ai des lacunes aussi en matière de tir, et je ne prétends pas être un excellent tireur, j'essaye constamment de m'améliorer, à chacun de reconnaître les siennes et de chercher à faire mieux, seulement je sais que je suis plus précis à 70-80 mètres avec le temps nécessaire à l'ajustement de mon swing, qu'à 30 mètres avec une toute petite fenêtre, pour d'autres, ce sera le contraire. Et 12 ans de chasse, c'est déjà un peu d'expérience Sim Je n'en suis pas fier ! Wink
avatar
sim
Palombe
Palombe
Nombre de messages : 409
Age : 29
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 01/11/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 14:45
@AFONDEBALLE36 a écrit:Je suis de ton avis @bluy45 , ce n'est pas la distance de tir qui abîme, mais la munition (vitesse, poids, structure, etc..), une bonne balle est une balle mortelle, pas une balle qui préserve la venaison, le risque est effectivement plus grand de ne faire que blesser quand on tire loin. Pour préserver la venaison, hormis une balle de cou ou de tête, qui pour le coup est bel et bien un tir hasardeux, je ne vois pas. Comme je l'ai dit, j'ai des lacunes aussi en matière de tir, et je ne prétends pas être un excellent tireur, j'essaye constamment de m'améliorer, à chacun de reconnaître les siennes et de chercher à faire mieux, seulement je sais que je suis plus précis à 70-80 mètres avec le temps nécessaire à l'ajustement de mon swing, qu'à 30 mètres avec une toute petite fenêtre, pour d'autres, ce sera le contraire. Et 12 ans de chasse, c'est déjà un peu d'expérience Sim Je n'en suis pas fier ! Wink

Je suis d'accord, ce n'est pas la distance qui abîme le gibier, mais plutôt le manque de précision à ces distances qui entrainent souvent des balles de gigues.

En revanche, ce ne sont pas les calibres qui abîment, mais plutôt les mauvais choix d'ogives (bien souvent lié à des mauvais placements). Ce que je tire en 243 fait plus de dégâts que mes vulkan en 7x64...
avatar
bluy45
Bécasse
Bécasse
Nombre de messages : 217
Age : 64
Localisation : LOIRET
Date d'inscription : 29/12/2015

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 15:53
Certes une mauvaise balle reste une mauvaise balle, mais dans un chevreuil, au dépeçage, vous constaterez que mieux vaut une 270w mal placée qu'une 300wsm bien placée.
Le placement idéal, outre balle de tête ou de cou, est la partie supérieure de la cage thoracique quelques centimètres sous la colonne. à condition bien sûr de ne pas utiliser un calibre qui coupe carrément l'animal en deux.
grugeur
grugeur
Sanglier
Sanglier
Nombre de messages : 747
Age : 58
Localisation : Maine et loire -49 dans le nord du 49
Date d'inscription : 02/12/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 17:34
Bonsoir
pas encore mon permis , mais peut être explit t il mieux maintenant ?
Et puis il y a aussi de très bon site Je n'en suis pas fier ! Siffle

explit t il ça s' ecrit comme ça ?
Insulaire
Insulaire
Modérateur
Modérateur
Nombre de messages : 7420
Age : 51
Localisation : Iles Orcades
Date d'inscription : 22/04/2012
https://calooknives.wordpress.com/

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 17:53
@grugeur a écrit:Bonsoir
pas encore mon permis , mais peut être explit t il mieux maintenant ?
Et puis il y a aussi de très bon site Je n'en suis pas fier ! Siffle

explit t il ça s' ecrit comme ça ?

Bonsoir Grugeur, Je pense que tu dois vouloir dire "expliquent-ils mieux maintenant" Je n'en suis pas fier ! Wink

_________________
Amicalement,
Je n'en suis pas fier ! Geeses10
grugeur
grugeur
Sanglier
Sanglier
Nombre de messages : 747
Age : 58
Localisation : Maine et loire -49 dans le nord du 49
Date d'inscription : 02/12/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 17:56
voila Je n'en suis pas fier ! Pensif 
me rappelait plus .
Merci
Insulaire
Insulaire
Modérateur
Modérateur
Nombre de messages : 7420
Age : 51
Localisation : Iles Orcades
Date d'inscription : 22/04/2012
https://calooknives.wordpress.com/

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Sam 28 Jan 2017 - 18:02
Je n'en suis pas fier ! Content Je n'en suis pas fier ! Wink

_________________
Amicalement,
Je n'en suis pas fier ! Geeses10
AFONDEBALLE36
AFONDEBALLE36
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2527
Age : 32
Localisation : indre
Date d'inscription : 05/07/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Lun 30 Jan 2017 - 22:42
@sim et @bluy45 , je pense que l'on est tous d'accord sur ces points-là !
@grugeur , les formations sont relativement complètes, seulement, la formation théorique dure, dans le meilleur des cas, une journée. Bien trop court pour parler de tout ce qui concerne l'éthique, ils sont obligés de se concentrer sur le "basique", tout voir en une journée est simplement impossible ! D'où le but de mon post, donner quelques "essentiels" de l'éthique du chasseur, qui s'apprend au fil du temps, mais connaître dès le départ certains principes peut éviter des problèmes, comme un conflit avec un autre chasseur, sa société de chasse, etc. ou de commettre certaines erreurs de débutant, dont un animal pourrait subir les conséquences !
grugeur
grugeur
Sanglier
Sanglier
Nombre de messages : 747
Age : 58
Localisation : Maine et loire -49 dans le nord du 49
Date d'inscription : 02/12/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Lun 30 Jan 2017 - 22:47
La "formation théorique " dure 4 h et la pratique 4h

pour moi ce sera la théorie le 25-02  à 8h00   et la pratique fin mars en semaine pareil 4 h 00.

Je trouve aussi la formation un peu courte , mais je me documente , pose des questions , bref je m' intéresse .

D' ou ma venue sur le site  Je n'en suis pas fier ! Siffle
Je n'en suis pas fier ! 1938
AFONDEBALLE36
AFONDEBALLE36
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2527
Age : 32
Localisation : indre
Date d'inscription : 05/07/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Lun 30 Jan 2017 - 22:57
La formation pratique porte principalement sur le maniement des armes et la sécurité, 4h de théorie, c'est très court, ils sont obligés de se concentrer sur la législation, les différentes espèces animales, etc. Ce n'est pas une remise en cause des compétences des formateurs, simplement le temps qui leur est octroyé ne leur permet pas de s'étaler. Ils doivent se concentrer sur l'essentiel.
M...e pour l'examen alors ! Je n'en suis pas fier ! Wink
baikal02
baikal02
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 1421
Age : 28
Localisation : Thierache (Aisne)
Date d'inscription : 07/08/2015

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Lun 30 Jan 2017 - 23:02
Comme d'hab @AFONDEBALLE très bon récit et très bonne pensée ! Je pense que sur le coup beaucoup de jeune chasseur (ou pas 😉) aurais fait chose identique! Mais ton petit rappel est sympa et cest aussi se qui fait notre fierté et notre passion commune !
Ricou69
Ricou69
Bécasse
Bécasse
Nombre de messages : 245
Age : 26
Localisation : Entre Dombes et Beaujolais
Date d'inscription : 20/09/2011

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Mar 14 Fév 2017 - 18:02
Bon résumé de quelques règles d'éthique importantes, merci !

Petit témoignage d'une partie de chasse qui m'a un peu dégoûté cette année :

J'étais avec deux copains dans l'Allier en novembre. On chassait devant nous avec deux chiens broussailleurs dans un biotope assez sale. J'avais mon vieux 12 sous le bras, deux cartouches de 8, et j'espérais tirer quelques bécasses ! On avait aussi de bonnes chances de lever des chevreuils ou sangliers, mais personnellement j'étais venu tirer ma bécasse et rien d'autre ! Je n'en suis pas fier ! Wink  

Arrive un moment où les chiens lèvent un chevreuil devant nous, la pauvre bête part en retour ce qui laisse le temps à un de mes collègues de lâcher sa balle de drilling. Les conditions de tir n'étaient pas optimales, pas de chance la balle coupe les deux pattes avants... Je ne juge pas, une mauvaise balle ça arrive même aux meilleurs !

Ce qui me gêne, c'est ce qu'il se passe ensuite...

Vous savez aussi bien que moi qu'une telle balle n'arrête pas un animal comme ça. Le chevreuil prend la fuite comme il peut, les chiens aux trousses. Mon troisième collègue suit l'action avec sa dague pour aller abréger les souffrances de l'animal. Sachez qu'un chevreuil sur 2 pattes ça court quand même plus vite qu'un homme (jeune et sportif), et même plus vite que les chiens dans un milieu fermé comme ça.

Bref, le chevreuil part sur une bonne centaine de mètres, puis il fait une boucle et le voilà qui me revient dessus ! J'arrive à l'intercepter alors qu'il s'empêtre un peu dans les ronces. Les chiens le coiffent, je le tiens aussi fermement, il pleure comme un bébé, et je n'ai pas de dague sur moi. Je ne sais pas vous mais moi je ne vais pas à la bécasse avec une dague au ceinturon !

Le temps que mon collègue me rejoigne avec sa dague, les secondes me paraissent des heures, c'est insupportable... On finit par le servir, s'en suit un silence de mort.

Le problème de cette histoire, c'est que le tireur -qui est un ami et que j'apprécie beaucoup- n'a pas bougé d'un pied entre le moment où il tire et le moment où le chevreuil a rendu son dernier souffle. C'est Bibi qui s'est tapé le sale boulot.

Je peux vous dire que ça marque une scène comme ça, j'ai mal dormi pendant quelques jours. Maintenant c'est clair dans mon esprit, c'est une balle au défaut de l'épaule ou rien. Pas de balle hasardeuse ! Une mauvaise balle ça peut toujours arriver, la faute à un coup de doigt ou une mauvaise appréciation de la distance de l'animal, jusque là je touche du bois, mais on essaie d'achever au plus vite. Je m'abstiens souvent de tirer depuis, je préfère les voir courir que de revivre cette mésaventure.
Mizuno
Mizuno
Nouveau membre
Nouveau membre
Nombre de messages : 5
Age : 54
Localisation : Muespach /Alsace /Sundgau
Date d'inscription : 05/09/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Mer 8 Nov 2017 - 8:05
Je viens de faire une expérience similaire....2 balle de 30.06 et le chevreuil était encore en vie ! J'ai achevé ses souffrances avec la dague. Je dois avouer que c'était très dur, jamais je ne l'aurais pensé.
Tirer un chevreuil en pleine course est une chose délicate, une chose dont a l'avenir je m'abstiendrais !

phildesbois
phildesbois
Palombe
Palombe
Nombre de messages : 312
Age : 44
Localisation : Berry
Date d'inscription : 30/08/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Mer 8 Nov 2017 - 9:40
+1
Merci pour ce Post.
Lescuyer
Lescuyer
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2865
Age : 27
Localisation : Marne
Date d'inscription : 05/01/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Mer 8 Nov 2017 - 18:10
Merci pour ce poste Alex, qui est superbement écrit Je n'en suis pas fier ! 35149 , merci d’etre Un bon chasseur avec une belle éthique, et qui respecte le gibier !!! J’ai dû un jour achever un brocard blessé par un voisin, en arrivant près de lui avec la dague, une larme coulait de son œil gauche, la seul face visible de mon côté, j’ai été incapable de le servir Je n'en suis pas fier ! Snif je suis resté figé pendant 30sec et tout ce chamboulait dans ma tête ... j’ai pris un peut de distance,et la carabine a fait feu. Je crois que je m’en rappèlerais toute ma vie, pourtant ce n’etait pas « mon chevreuil » ...

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un texte si important à mes yeux, merci !
AFONDEBALLE36
AFONDEBALLE36
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2527
Age : 32
Localisation : indre
Date d'inscription : 05/07/2016

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Mer 8 Nov 2017 - 21:33
Merci messieurs Je n'en suis pas fier ! Content
J'ai relaté ce récit voilà quelques temps, à un moment ou pas mal de jeunes chasseurs s'inscrivaient sur le forum et posaient pas mal de questions concernant le tir du chevreuil à plomb, et d'autres choses dans le genre.
Morgan, merci beaucoup de tes commentaires, je sais que c'est une question à laquelle tu es particulièrement attentif aussi.  Tu as vécu ce que tout chasseur de grand gibier (et pas que) est malheureusement appelé à vivre un jour  Je n'en suis pas fier ! Snif, c'est sûr que c'est dur à faire sur le moment, mais il le faut, enfin c'est pas moi qui vais te l'apprendre, tu as fait le bon choix, tu ne pouvais te résoudre à le daguer, la carabine a fait le boulot.
Je l'ai encore vécu ce week-end avec un lièvre, pas tiré par moi, mais 2 p'tits jeunes, le benjamin de notre société et un de ses copains qu'il avait invité. On se gare le matin au même endroit, j'étais seul avec la chienne épagneule breton de mon oncle, eux avaient leur braque allemand. On décide de chasser ensemble, les chiens lèvent une poule, puis une deuxième, les 2 p'tits jeunes les prélèvent sur 2 jolis tirs. Ensuite, le "vieux" leur a montré qu'il était pas encore pourri  Je n'en suis pas fier ! Rire , sur un très bel arrêt de la chienne, je prélève un coq sur un tir difficile, pas excessivement loin, mais en plein slalom entre les chênes. La matinée se passe très bien, on discute, on marche, bref on chasse, il fait beau, les chiens nous font plaisir et se font plaisir. A un moment, les 2 chiens pénètrent dans un roncier qu'ils quadrillent méthodiquement et en font gicler un lièvre, près des 2 jeunes, qui allument "pim pam poum", l'animal est touché 2 fois, il a 2 pattes cassées, mais essaye tant bien que mal de s'enfuir, en couinant tout ce qu'il peut. Les 2 p'tits gars ne le retirent pas, pour ma part, je suis à 50 mètres avec une BG en 7.5, je risque d'empirer les souffrances de la pauvre bête plutôt qu'autre chose, la chienne sort du roncier, je l'envoie tout de suite attraper l'animal et on met fin à ses souffrances dès que possible. Mais la comédie a duré de très longues secondes, qui ont dû paraître encore bien plus longues à l'animal. Je ne veux pas jouer les vieux c..s tout de suite avec les jeunes qui viennent de prélever leur premier lièvre (impossible de l'attribuer à l'un plus qu'à l'autre, ils l'ont tous les 2 joint en même temps), je les laisse savourer le moment. Mais lorsqu'on rejoint les voitures, je leur glisse quand même un p'tit mot :
-"C'est bien pour votre premier lièvre les gars, par contre, vous auriez dû retirer une cartouche ! Il a souffert un moment quand même !
-J'ai failli, mais je me suis dit que j'allais trop l'abîmer !" me répond l'invité du p'tit gars de la société.
-"Tu l'aurais peut-être abîmé un peu, encore que, un lièvre à 25 mètres, tu ne l'aurais pas explosé avec du p'tit plomb ! Mais pensez à achever au plus vite les gars, on chasse pas pour la viande, le plus important, c'est que l'animal ne souffre pas, ou le moins longtemps possible."
Sur ce, un p'tit clin d'oeil et un sourire, afin que mon conseil ne soit pas interprété comme une engueulade du prof. Je pense qu'ils ont bien saisi le sens de ma phrase, ils ont acquiescé, ce sont 2 bons gamins, pas bêtes, sympas, et pas des viandards. J’espère, je dirais même que je suis presque sûr qu'ils mettront le p'tit conseil en application.
PierrotM
PierrotM
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 1572
Age : 41
Localisation : Coteaux du lyonnais
Date d'inscription : 14/07/2017

Je n'en suis pas fier ! Empty Re: Je n'en suis pas fier !

le Jeu 9 Nov 2017 - 6:52
@AFONDEBALLE36 a écrit:Merci messieurs Je n'en suis pas fier ! Content
J'ai relaté ce récit voilà quelques temps, à un moment ou pas mal de jeunes chasseurs s'inscrivaient sur le forum et posaient pas mal de questions concernant le tir du chevreuil à plomb, et d'autres choses dans le genre.
Morgan, merci beaucoup de tes commentaires, je sais que c'est une question à laquelle tu es particulièrement attentif aussi.  Tu as vécu ce que tout chasseur de grand gibier (et pas que) est malheureusement appelé à vivre un jour  Je n'en suis pas fier ! Snif, c'est sûr que c'est dur à faire sur le moment, mais il le faut, enfin c'est pas moi qui vais te l'apprendre, tu as fait le bon choix, tu ne pouvais te résoudre à le daguer, la carabine a fait le boulot.
Je l'ai encore vécu ce week-end avec un lièvre, pas tiré par moi, mais 2 p'tits jeunes, le benjamin de notre société et un de ses copains qu'il avait invité. On se gare le matin au même endroit, j'étais seul avec la chienne épagneule breton de mon oncle, eux avaient leur braque allemand. On décide de chasser ensemble, les chiens lèvent une poule, puis une deuxième, les 2 p'tits jeunes les prélèvent sur 2 jolis tirs. Ensuite, le "vieux" leur a montré qu'il était pas encore pourri  Je n'en suis pas fier ! Rire , sur un très bel arrêt de la chienne, je prélève un coq sur un tir difficile, pas excessivement loin, mais en plein slalom entre les chênes. La matinée se passe très bien, on discute, on marche, bref on chasse, il fait beau, les chiens nous font plaisir et se font plaisir. A un moment, les 2 chiens pénètrent dans un roncier qu'ils quadrillent méthodiquement et en font gicler un lièvre, près des 2 jeunes, qui allument "pim pam poum", l'animal est touché 2 fois, il a 2 pattes cassées, mais essaye tant bien que mal de s'enfuir, en couinant tout ce qu'il peut. Les 2 p'tits gars ne le retirent pas, pour ma part, je suis à 50 mètres avec une BG en 7.5, je risque d'empirer les souffrances de la pauvre bête plutôt qu'autre chose, la chienne sort du roncier, je l'envoie tout de suite attraper l'animal et on met fin à ses souffrances dès que possible. Mais la comédie a duré de très longues secondes, qui ont dû paraître encore bien plus longues à l'animal. Je ne veux pas jouer les vieux c..s tout de suite avec les jeunes qui viennent de prélever leur premier lièvre (impossible de l'attribuer à l'un plus qu'à l'autre, ils l'ont tous les 2 joint en même temps), je les laisse savourer le moment. Mais lorsqu'on rejoint les voitures, je leur glisse quand même un p'tit mot :
-"C'est bien pour votre premier lièvre les gars, par contre, vous auriez dû retirer une cartouche ! Il a souffert un moment quand même !
-J'ai failli, mais je me suis dit que j'allais trop l'abîmer !" me répond l'invité du p'tit gars de la société.
-"Tu l'aurais peut-être abîmé un peu, encore que, un lièvre à 25 mètres, tu ne l'aurais pas explosé avec du p'tit plomb ! Mais pensez à achever au plus vite les gars, on chasse pas pour la viande, le plus important, c'est que l'animal ne souffre pas, ou le moins longtemps possible."
Sur ce, un p'tit clin d'oeil et un sourire, afin que mon conseil ne soit pas interprété comme une engueulade du prof. Je pense qu'ils ont bien saisi le sens de ma phrase, ils ont acquiescé, ce sont 2 bons gamins, pas bêtes, sympas, et pas des viandards. J’espère, je dirais même que je suis presque sûr qu'ils mettront le p'tit conseil en application.

Je te félicite Alex pour l'enseignement que tu leurs as donné sans faire dans la morale. Merci aussi pour ton récit initial du mea culpa (ce qui ne doit pas être évident) qui sera utile à beaucoup.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Je n'en suis pas fier ! Chasse10