Passion La Chasse
N'hésitez pas à vous inscrire ou à vous connecter !



La chasse étant notre passion commune,
Ce forum est un lieu d'échange et de discussion dans la convivialité et le respect mutuel !
 
SiteForumAccueilPortailFAQS'enregistrerRechercherConnexion
Partagez | 
 

 Rêve et réalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diana chasseresse
Bécasse
Bécasse


Nombre de messages : 209
Age : 26
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Rêve et réalité Ven 22 Fév 2008 - 21:16

LES RÊVES ET LA REALITE
ou encore,
Sommes-nous Chasseurs ou Viandards ?

Je sens que je vais encore déplaire à quelques uns de mes coreligionnaires en cynégétique. Tant pis, ma nature fait que devant ce que je sens comme étant l’expression d’une vérité, il n’est pas louable pour moi de hurler avec la meute, en me taisant… Paradoxe ? Pas tellement…
Un peu de philosophie.

J’en ai encore les oreilles qui frissonnent, d’entendre tel capitaine de chasse utiliser les mots de nos « amis » é(s)c(r)olo’s en parlant « d’enfants » en ce qui concerne les marcassins de moins de 20 kg vidés ou encore rayés. (Après bien entendu, au dessus de cette barre fatidique, ce ne sont plus que des sangliers.) Serions-nous devenus « bébêtephiles… » ? Pourtant, TOUS les dictionnaires s’accordent pour dire que les termes tels que bébé et enfant, par exemple, sont exclusivement réservés pour désigner des « petits » de l’HOMME, maître incontesté de la « création » ou de l’évolution, selon la conviction personnelle de chacun.
Il est vrai que la presse en général, qu’elle soit écrite ou parlée d’ailleurs, utilise ces vocables en dépit du bon sens, jetant ainsi la confusion dans des esprits un peu … faibles…
Mettez à mon crédit que ce dont je me suis toujours efforcé, c’est d’éviter de tomber dans ce travers qu’est l’anthropomorphisme. Ce mot un peu compliqué, signifie tout simplement entre autres que l’on prêterait des sentiments humains aux animaux. Et trop de chasseurs, mes frères, font cette confusion car un humain c’est un humain et un animal restera toujours un animal. Or le mauvais usage de ces termes qui éveillent en nous tout un tas de sentiments affectifs profonds interdisent à notre subconscient d’exprimer son libre arbitre et de le repousser pour des raisons purement sentimentales. Ainsi, à la différence du moindre des prédateurs qui attrapera en priorité la proie la plus faible, nous répugnons à ôter la vie à un animal jeune, voire très jeune. C’est là une attitude totalement déraisonnable.
L’ANIMAL ne connaît QUE ses instincts. A la différence, l’HOMME a en permanence à l’esprit la connaissance du bien et du mal, la mémoire sentimentale, un respect de règles morales ou de lois sociétales qui permettent la vie apaisée en société, bref tout ce qui fait que nous acceptons librement de mettre un frein à nos instincts primaires.
Je ne voudrai pas être trop long, mais il faut admettre que l’animal sauvage ou domestique d’ailleurs, ne réagit qu’en fonction de ce que lui a appris sa mère ou ses congénères, ses expériences personnelles (ou celles inculquées par l’homme, s’agissant d‘animaux familiers ou domestiques) et bien entendu de leurs instincts génétiques. Ceux-ci sont d’ailleurs relativement limités et se bornent grosso modo à l’instinct de survie, de reproduction, celui maternel enfin.
Un animal n’a pas le culte de l’assistance à ses congénères ou encore à ses parents. Aucune reconnaissance à leur mère n’a été constatée dès que l’animal a acquis sa maturité sexuelle. Il n’y a pas de culte des morts. On peut tout au plus constater des réactions de mères lorsque leurs petits sont en bas âge, mais c’est là le seul instinct qui agisse… Alors de grâce, cessons au nom de tout un tas d’autres prétextes de faire appel à une pseudo fibre sentimentale qui n’est pas de mise, s’agissant de la vie sauvage.
A l’inverse, ce constat ne justifiera jamais de verser dans son contraire, la cruauté sadique. Rien n’excuserait cela ; car les animaux ont un droit premier et aucun chasseur ne saurait transiger là-dessus !
« Chaque animal a le droit de mourir avec un minimum de souffrance. »
Un peu de physiologie.

A ce stade, il est important, d’inclure dans notre réflexion, ces notions fondamentales que sont les comportements et les lois vitales qui animent les animaux en général et notre bête noire en particulier.
Alors qu’il y a peu d’années encore on pouvait prévoir les dates de mises-bas des laies à quelques jours près, il en est tout autrement de nos jours. Les gens de mon âge vénérable se souviennent des hivers rudes, des densités faibles, des absences de glandées, de l’agriculture non mécanisée à outrance, de l’absence de remembrements, bref, de toutes ces choses qui faisaient que les naissances avaient lieu pour l’espèce sanglier, en mars, avril, après les saillies du début décembre. Les exceptions étaient rares, réservées à un retour en chaleur pour les seules laies qui en venaient à perdre la totalité de leurs portées en bas âge…
Comme le climat, la dynamique reproductrice de nos sangliers semble marcher aujourd’hui sur la tête.
Il semble y avoir, non (!), il y a des naissances tout au long de l’année. Des laies, entrent en œstrus à n’importe quel moment de l’année, même si le pic des naissances se trouve encore et toujours en mars-avril. Qu’en est-il de l’an-œstrus estival ? Autant de question auxquelles des personnes bien plus savantes que votre serviteur, pourraient répondre. Auront-elles pour autant des règles irréfragables à nous fournir ?
Les faits sont là, têtus : il y a des marcassins encore rayés et des rouquins, toute l’année et en particulier lors de nos battues d’automne !
Un simple constat.

Réchauffement climatique durable ou phase conjoncturelle comme notre planète en a connu tout au long de son existence, modification de la fécondité ou surdensité artificiellement entretenue de l’espèce, amélioration de ses habitats et de la nourriture disponible, j’en passe et des meilleures, tout un tas de facteurs font qu’à l’aube de ce 21ème siècle, l’explosion des populations de sanglier a été constatée sur l’ensemble de son aire de répartition européen et pas seulement en France à fortiori dans notre seul Est mosellan.
Là où il y en avait peu, il y en a beaucoup. Et même là où leur apparition était tout à fait exceptionnelle, il s’en trouve de nos jours. « On » s’accorde même à avancer qu’il y aurait, à l’instar du chevreuil, l’émergence de sangliers de plaine ; préférant à la densité protectrice des forêts, quelques haies, des friches industrielles, des aires de repos autoroutiers, des vergers à l’abandon aux abords des villages, quelques roselières, et bien entendu des champs de colza, de céréales ou de maïs dès lors que leur superficie dépasse 5 ou 6 ha voire parfois moins.
Face à cette profusion de sangliers, conjoncturelle à mon avis, les chasseurs ont changé leurs fusils d’épaule, si je puis dire. Le petit gibier se faisant de plus en plus rare, ils se sont tout naturellement rabattu sur cette nouvelle aubaine changeant leurs compagnons d’arrêts pour des chiens de vautrait. Qui pourrait les en blâmer ?
Seulement là où ça se corse, c’est lorsque le chasseur s’attache à considérer que cette exception toute conjoncturelle, peut et doit devenir la règle. A mon humble avis cela ne marchera pas à long terme.
Il serait fort étonnant, alors que dans pratiquement tous les Länder de l’Allemagne voisine, le nourrissage est quasiment interdit et que seule la fameuse Kirrung (ou Körnung) reste autorisée (et encore pas dans tous les Länder), notre département puisse encore longtemps rester un « village gaulois résistant »… Gageons que dès que le problème de l’épizootie qui frappe encore nos populations de suidés sauvages et que la vaccination ne sera plus pratiquée (pour sauvegarder les intérêts de la branche porcine de notre agriculture nationale, faut-il le rappeler ?) des grincements de dents se feront jours sous les halliers… Je puis me tromper, mais cela m’étonnerai beaucoup.
Mais revenons à nos marcassins.
Un peu de logique.

Les chasseurs dans leur très grande majorité, tirent le sanglier lorsque l’occasion et la permission leur en est donnée. Ils répugnent cependant à ôter la vie à un marcassin en livrée. Pourtant, leur compagnon traqueur, rabatteur à quatre pattes ne connaît pas ce « scrupule ». A l’instar des fauves dont il descend, et si l’occasion se présente, il fera purement et simplement passer de vie à trépas le « bébé » sanglier. Nous les chasseurs, ses maîtres avons plus de compassion à l’égard de ces « pôôôvres » petits… Quelle hypocrisie ! (Là, je sens que quelques uns ne vont pas me louper…)
Avons-nous de la pitié lorsque nous « prélevons » (ce mot sonne mieux que tuons) un chevrillard ou un faon de cerf de seulement quelques 4,5,6,… mois? Et que dire du tir de renardeaux de seulement quelques semaines à l’affût devant le terrier ? Ou du piégeage en gueule de terrier de « bébés » renards aux yeux à peine ouverts ? Et…etc.
Non amis chasseurs, cessons l’hypocrisie et remplissons la fonction de super-prédateur que nous devons jouer en lieu et place des grands carnivores.
Je puis comprendre les réticences de certains à tirer un rayé, mais je me pose la question : un chasseur a-t-il seulement le droit de se soustraire à cette obligation actuelle ? Sinon que vaut un arrêté préfectoral ?
Oh, bien entendu, le fameux : « Je fais CHEZ MOI ce que je veux ! », coupe court à toute discussion. Il n’en résout pas pour autant la question. Bref, cette réticence est elle commandée par le cœur ou par l’escarcelle ?
Où est la logique ? On s’apitoie sur la mort d’un marcassin alors que si l’on tire par mégarde une laie suitée qui nous arriverait de façon isolée. Là, ce ne sera jamais qu’un accident de parcours et l’on se donnera bonne conscience en se répétant que les orphelins sont capables de se débrouiller. Voire…, suivant l’âge, quant à survivre et devenir adulte ?
Et pourtant ce dont on peu être assuré, c’est que lorsqu’on tire une rayée ou une rouquine (une jeune femelle donc), elle ne sera ni suitée, ni même gravide ! Alors qu’on arrête de nous servir ce genre de morale totalement … sélective … du coté du peson.
Un peu de modestie.

Quoique nous fassions, notre intervention ne sera jamais que marginale en matière de sélection d’animaux sauvages en liberté, à l’inverse de ce que des « docteurs fol amour » réussissent à faire avec des animaux domestiques ou parqués. C’est ainsi par exemple, que pendant des années, des sachants pensaient que la forme même des bois du cerf était un critère de sélection. Il fallait tirer les porteurs de bois qui s’inscrivaient dans un triangle et laisser vieillir ceux s’inscrivant dans un rectangle ! « On » s’est rendu compte que finalement une telle sélection n’avait aucun sens dans la mesure où elle ne s’appuyait que sur le seul mâle. Alors que bien entendu, génétiquement parlant, ce dernier ne concoure que pour moitié à la transmission du patrimoine héréditaire avec des biches qui ne présentent elles, hormis leur taille et encore, aucune différence génétiquement appréciable à l’œil.
Les choses semblent avoir aujourd’hui quelque peu changées. On en est revenu à des conceptions plus logiques, jusqu’au jour ou une nouvelle religion nous imposera sa toute nouvelle science…
C’est pourquoi, à mon sens, les chasseurs ne devraient pas s’enfermer dans des certitudes absolues et, au moins un peu suivre les directives générales de l’arrêté préfectoral n° 2006-DDSV N° 129 du 14 décembre 2006. En tout cas tant que les densités de sangliers seront ce qu’elles sont.
Il est tout à fait compréhensible et respectable que les détenteurs d’un droit de chasse tout comme ceux qui paient chèrement une part de chasse, veuillent se réserver la récolte d’un trophée. Qui trouverait à y redire ? Par contre, il est moins admissible de ne pas concourir à la baisse du niveau des dégâts du sanglier en estimant que la cote part versée au Fonds, (12 % en principal sur le bail et une éventuelle cotisation supplémentaire proportionnée aux surfaces tant boisées que découvertes) serait largement suffisante…
Revenir en haut Aller en bas
http://missmouf.blog4ever.com/blog/index-158409.html
Diana chasseresse
Bécasse
Bécasse


Nombre de messages : 209
Age : 26
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Suite et fin Ven 22 Fév 2008 - 21:17

Un peu de recul

Combien de fois n’ais-je pas entendu tel capitaine de chasse, souvent de mes « amis », ne tolérer que le tir d’un animal sous condition qu’il afficha un minimum de 20 kilos sur la balance ; vidé bien entendu…
Je me suis exprimé depuis belle lurette pour le tir de tout ce qui pèse vidé moins de 50 kg, lors des battues d’automne. Et en cela je ne pense pas être très original. Des spécialistes incontestés du sanglier comme François MAGNIEN en France, comme les Professeurs Klaus POHLMEYER et Hans-Dieter PFANNENSTIEL en Allemagne, abondent tous dans le même sens.
Mais, cela ne plait pas à tout le monde. Il est ainsi des territoires de chasses où, en raison de mes dires, (jamais avouée bien entendu) on ne m’invite plus. (Ce n’est pas bien grave ; comme je n’arrive déjà pas à répondre présent à toutes les invitations et que le don d’ubiquité n’est pas inscrit dans mes gênes, alors… Mais tel n’est pas l’objet de mon propos. C’est juste une réflexion toute gratuite… )
En été, bien entendu, mais au bois seulement on peut (on doit ?) se retenir un peu. Ce n’est pas le moment de « pousser » nos laies suitées jeunement, à fuir bois, halliers et fourrés pour chercher asile, avec leur progéniture dans des terres agricoles non colonisées encore…
A l’inverse, durant la belle saison (comme la mauvaise d’ailleurs), il va de soi que le tir du sanglier en général et surtout des marcassins ne doit souffrir d’aucune restriction … en plaine. (Un non tir en hiver par contre est une absurdité. Dame Nature n’a pas de pitié pour les faibles.)
Je n’en voudrais pour preuve que l’article 18 de l’arrêté préfectoral du 14 décembre 2006 relatif à la peste porcine qui même en période de vaccination permet le tir du sanglier en terrain découvert (de jour comme de nuit), puisque seul la chasse en forêt est interdite à ces moments là! Cela est tout à fait logique, car c’est en considération des dégâts aux cultures commis par nos noires compagnies, que sont en effet permis les tirs en plaine et cela même pendant les périodes de vaccination.
Un peu de calcul

Au fait ? Un rayé de 5 à 10kg, voire moins, il lui faudra combien de temps pour atteindre les 20kg vidés fatidiques où il devient chassable aux yeux (au porte feuille ?) de certains ?
Dans de bonnes conditions, quelques 4,5,6 mois voire un peu plus… pour les jeunes venus au monde au début du printemps ; pour les autres…
Au fait, ces marcassins ne forcissent que grâce à la pluie et au beau temps, non ? Ah ! Ils mangent aussi et là où c’est le plus appétant, le plus savoureux, le plus facile à avaler ? C'est-à-dire dans les terres agricoles, comme par hasard.
« Mais je n’ai qu’une chasse de forêt, sans aucune agriculture et de plus je paie rubis sur l’ongle au Fonds, tout ce qu’il me réclame. Et c’est beaucoup d’argent ! Aussi laissez-moi respecter l’éthique ! Cette éthique qui veut qu’on ne tue pas les « pôôôvres » petits marcassins en livrée. J’ai un cœur moi ! Etc… »
Et c’est très exactement à ce moment là qu’ON est dans l’erreur. Lorsqu’on ne tire pas quand l’occasion s’en présente et surtout qu’on ne laisse pas tirer tous ces « hors cycle » car encore trop légers !!!
Mais précisons les chiffres.
Le total des dégâts indemnisés en Moselle pour cette année 2007 est estimé à environ 1 000 000 €uro, voire un peu plus.... (Et encore ne sont pas pris en compte d’autres paramètres tels que TOUS les dégâts commis aux propriétés privées non agricoles, aux jardins, aux vergers, aux pelouses, terrains de foot et greens, non plus d’ailleurs que ceux matériels ou corporels ( ?) occasionnés en cas de collision avec une automobile.)
Le nombre des sangliers qui seront tué durant cette même année avoisinera les 15 000. Si l’on estime qu’on aura tué, comme on le devrait, environ les ¾ de la population présente après les naissances de cette année, et bien que ce chiffre soit parfaitement arbitraire, il y aurait environ 20 000 sangliers responsables des dits dégâts indemnisés. Et ainsi le chiffre d’une indemnisation ramenée à l’individu sera obtenu en divisant ce million d’€uro par 20 000 (sangliers) et sera de 50 €uro ! Même si on prend en compte que dans certains secteurs (forêt sans agriculture), les sangliers ne causent AUCUN dégât.
Si par ailleurs on pense qu’un marcassin de 20 kg vendu à 3 €uro le kilo, n’en rapportera au total que 60. Le gain sera donc de 10 €uro. Il y a là manifestement quelque chose qui économiquement ne tient pas trop la route ! D’autant plus que tiré à 5 ou 10 kg ce « cochon » de lait a déjà une certaine valeur commerciale pour tout gastronome averti…
« Nous ne devons pas voir les choses comme ça, » me diront ceux là même qui pensent en leurs for intérieur que les dégâts sont payés par l’ensemble des territoires alors que la revente de la carcasse du 20 kg va directement dans sa propre escarcelle. Et ce sera là encore une erreur d’économie ; car cultivant cette prétendue protection du « bébé » on ne se rend pas compte que le mimétisme aidant, quasiment TOUS les autres capitaines de chasse alentour auront la même approche « gestionnaire », pompeusement (mais faussement) rebaptisé éthique et ainsi, la facture des indemnités continuera de grimper…
Conclusion

Une toute petite conclusion. Arrêtons de déformer la réalité des faits. J’aime autant que quiconque ressentir l’émotion que procure la rencontre de ma balle avec la bête noire. Je préfère de très loin que mon projectile mette au tableau un bon Keiler plutôt qu’un misérable rayé, mais je me refuse à choisir lorsque ce choix ne m’est pas offert et surtout quand le bon sens le commande, en cela appuyé par l’arrêté préfectoral qui a force de loi.
Et cela d’autant plus, si l’on veut bien admettre que lorsque les chasseurs auront repris la maîtrise de l’explosion des populations de sangliers et de ses corolaires que sont la menace et finalement l’émergence des épizooties, il sera bien temps de se laisser aller à un petit peu de ce sentimentalisme que Dame nature ne connaît que dans la conscience humaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://missmouf.blog4ever.com/blog/index-158409.html
JP2
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 5336
Age : 69
Localisation : Haute-Saône ( 70 )
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Ven 22 Fév 2008 - 21:35

Bonsoir à tous,

A l'évidence, ce texte n'étant pas de ta propre production, Diana chasseresse, il serait bien que tu en donnes la source et que tu en cite l'auteur, ne serait-ce que pour l'en remercier.

Il va sans dire que j'adhère entièrement à cette manière de voir les choses.

Amicalement, JP2.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Diana chasseresse
Bécasse
Bécasse


Nombre de messages : 209
Age : 26
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Ven 22 Fév 2008 - 21:52

Je suis ravie que ce texte vous plaise !
L'auteur n'est autre que mon père, ancien président de l'ACAS (Association des Chasseurs de l'Arrondissement de Sarreguemines). Cet article est parut dans le dernier bulletin trimestriel de l'association.
Revenir en haut Aller en bas
http://missmouf.blog4ever.com/blog/index-158409.html
dingo
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 6566
Localisation : aouste sur sye (drome 26)
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Ven 22 Fév 2008 - 22:25

diana moi, je suis tout a fait d ac avec toi je veux plus me facher avec toi
donc je vote pour toi tu parle comme un beau livre et puis t a raison...
bisou
a plus jos
Revenir en haut Aller en bas
The King
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 9927
Age : 26
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Sam 23 Fév 2008 - 0:37

On sait maintenant de qui Diana tiens ! Wink

Il m'a été permis de rencontrer le père de Diana lors de la réunion du groupe "Jeunes Chasseurs de Moselle.".

Un homme très interressant avec qui il doit être passionnant de discuter quleques heures, voir plus.

Mais, attention à ne pas trop se laisser influencer ! ^^

Je rejoins évidemment ses écrits. Car auparavant j'étais aussi du genre "anti-tit-marcassins"; et pis j'ai compris qu'ils n'avaient rien à faire là durant nos battues d'Automne.

A noter aussi le fait que dans une certaine revue de chasse, un article du même genre confirme ces dires !

Avec, ma foi, un vocabulaire un peu plus rude et moins recherché...

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
gxa68
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 15036
Age : 84
Localisation : GIRONDE (33)
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Sam 23 Fév 2008 - 8:40

Bonjour,je ne mets pas en cause le bien fondé ou non de cette théorie,je mets simplement un bémol à la référence à la science cynégétique allemande qui s'est superbement plantée pendant des années pour la gestion du chevreuil et nous autres,Alsaciens,nous en savons quelque chose puisque nous l'appliquions à la lettre.Donc,quelque soient ses connaissances, nul ne détient ,heureusement, la vérité dans cette science tellement inexacte même si il exprime ses convictions en" Hoch Deutsch"
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
The King
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 9927
Age : 26
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 23/11/2005

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Sam 23 Fév 2008 - 11:53

Ach, ja voll GXA ! ^^

Cependant, tu sais très bien que les Mosellans de l'Est ont une tendance naturelle à plus parler Allemand que Français ! ( J'ai faillis me faire giffler en disant ça en direct à Diana... Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
gxa68
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 15036
Age : 84
Localisation : GIRONDE (33)
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Sam 23 Fév 2008 - 13:24

D'accord,The king,mais faisons la nuance entre germanophones et germanophiles Smile
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Adrien
Webmaster
Webmaster


Nombre de messages : 39036
Age : 29
Localisation : Haute Loire (43)
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Sam 23 Fév 2008 - 20:15

Salut,

D'accord avec toi Gxa !

Pour moi cela reste une simple théorie.... Il ne faut pas tous mélanger et surtout généraliser !!!!

Etre POUR le tir du Marcassin !!!! Shocked

Perso je dirais plutôt arrêtons de délirer (comme une grosse partie des chasseurs de ma région) !!!!!!!!!!

On parle bien de réduire une population de Sanglier !?! Le prélèvement d'un Marcassin n'est donc pas la grande solution !!!!! Mr. Green

@Diana chasseresse a écrit:
mais je me refuse à choisir lorsque ce choix ne m'est pas offert

Ben moi justement le choix m'ai offert et ce à chaque occasion, personne ne me force à appuyer sur la détente !!!!!!!!! Twisted Evil Twisted Evil

Et oui cette réticence est commandée par le coeur et par mon éthique personnelle !!!!!

Je vais peut-être paraître sentimentale pour certains.... Et sans doute réaliste pour d'autres !!!!!

Enfin je ne sais pas si je dois parler à toi où à ton PAPA !!!! Je pense que sa ne sert strictement à rien de te demander TON avis personnel, car celui-là doit être sans doute le même !!!!

Perso je ne vais pas m'étendre à ce sujet, car celui-ci est juste bon pour polémiquer !

Je ne précise pas la source ! lol!

@micalement,
Adrien

_________________
Il n'est point de vrais chasseurs qui n'aient d'égards pour le gibier et c'est pour lui règle d'honneur, de l'aimer, le respecter, le protéger
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionlachasse.com
Diana chasseresse
Bécasse
Bécasse


Nombre de messages : 209
Age : 26
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Sam 23 Fév 2008 - 22:17

Adrien s'il-te-plais, relis attentivement cet article et réfléchis à l'argumentaire avant de prononcer un quelconque jugement.
Ce sujet fait totalement partie de l'actualité et il vaut mieux connaître la réelle situation du terrain avant de dire des bêtises. Tu te rendras alors vite compte que le temps dans lequel tu crois chasser est bel et bien révolu.
Revenir en haut Aller en bas
http://missmouf.blog4ever.com/blog/index-158409.html
gxa68
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 15036
Age : 84
Localisation : GIRONDE (33)
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Dim 24 Fév 2008 - 8:46

Il est vrai que nous en Alsace,on ne connait pas le problème des dégats de sangliers et que mon peu d'expérience dans la gestion du grand gibier ne me donne pas le recul suffisant pour pouvoir en parler en connaissance de cause.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Adrien
Webmaster
Webmaster


Nombre de messages : 39036
Age : 29
Localisation : Haute Loire (43)
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Dim 24 Fév 2008 - 9:45

Salut,

@Diana chasseresse a écrit:
Adrien s'il-te-plais, relis attentivement cet article et réfléchis à l'argumentaire avant de prononcer un quelconque jugement.
Ce sujet fait totalement partie de l'actualité et il vaut mieux connaître la réelle situation du terrain avant de dire des bêtises. Tu te rendras alors vite compte que le temps dans lequel tu crois chasser est bel et bien révolu.

Écoute Diana, pour ma part, je ne dis pas que cela est faux ou vrai, je dis simplement que ce n'est pas du tout ma façon de voir les choses, peut-être que je suis le seul à voir cela de cette manière, peut-être même que j'ai tort, mais pour moi là ça revient à pratiquement tirer sans regarder ... Nous n'avons pas la même population de Sanglier chez nous (Je te demande de réfléchir à ça...) et encore moins la même gestion (Heureusement) ! C'est pour ça que pour moi un prélèvement d'un Marcassin ne sert strictement à rien ! Niveau gestion il est certain que je préfère voir le prélèvement d'un Marcassin que d'une Laie suitée ...

@micalement,
Adrien

_________________
Il n'est point de vrais chasseurs qui n'aient d'égards pour le gibier et c'est pour lui règle d'honneur, de l'aimer, le respecter, le protéger
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionlachasse.com
JP2
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 5336
Age : 69
Localisation : Haute-Saône ( 70 )
Date d'inscription : 30/10/2005

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Dim 24 Fév 2008 - 11:07

Bonjour à tous,

" Refuser le tir d'élimination des Marcassins par sensiblerie, c'est favoriser le dérèglement des naissances et l'étalement anormal de la période de reproduction "
" Lors de la présentation du tableau, il est nettement plus valorisant d'être présenté comme le tireur d'un Keiler que d'un Marcassin "

RNC Décembre 2007.

Un résumé des deux tendances qui s'affrontent:



Amicalement, JP2.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Adrien
Webmaster
Webmaster


Nombre de messages : 39036
Age : 29
Localisation : Haute Loire (43)
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Dim 24 Fév 2008 - 11:38

Salut,

Car vous croyez réellement que le tir du Marcassin va régler le soucis du dérèglement des naissances ? Je ne pense pas ! Par contre vous pensez que c'est une raison valable pour effectuer le tir du Marcassin !?! Donc expliquez moi l'impact réel d'un prélèvement d'un Marcassin sur le dérèglement des naissances ...

Ton document joint JP2 me confirme bien mon point de vue en une seule phrase > Feu à volonté !!!

Bien pour moi la chasse et la gestion ce n'est pas ça !

@micalement,
Adrien

_________________
Il n'est point de vrais chasseurs qui n'aient d'égards pour le gibier et c'est pour lui règle d'honneur, de l'aimer, le respecter, le protéger
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionlachasse.com
gxa68
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 15036
Age : 84
Localisation : GIRONDE (33)
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Dim 24 Fév 2008 - 11:39

L'idéal,c'est la battue qui vient d'être organisée,à la demande des agriculteurs à Fréland et Kaysersberg=10 sangliers au tableau dont 4 laies pleines =ça c'est mieux que le tir d'un marcassin, une balle= 11 sangliers=ça c'est du rendement !!
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
dingo
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 6566
Localisation : aouste sur sye (drome 26)
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Dim 24 Fév 2008 - 19:49

salut
bon je m en mele pas je veux pas etre ni contre l un ni contre l autre.
un exemple ma region il y en a qui tire les marcassins et il y a en as qui les tirent pas.
pour moi c est de tirer sur un bebe donc je tire pas, mais chaque region n est pas la meme et n ont pas la meme population .
donc chacun son point de vue.. mais il est vrai que tire les marcassins n arrangeras pas le probleme dont on debat.
a plus jos...bambi tu en pense quoi.....
Revenir en haut Aller en bas
solitaire
Perdreau
Perdreau


Nombre de messages : 26
Age : 56
Localisation : moselle
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Dim 24 Fév 2008 - 20:48

tout a fait d'accord avec toi ADRIEN , je ne sais pas comment ca se passe dans le rhone mais ici le probleme de population importante de sangliers vient de bien plus loin , du prix exorbitant des chasses , certaines adjudications ont doublees , obligeant certain : a augmenter le nombre de partenaire :a vendre le gibier : a tirer quand le gibier se vend bien , au moment des fetes . je connait des chasses ou on te demande en arrivant si du veux acheter ,un sanglier ou un chevreuil , et on tire en fonction des commandes ,on sur agraine pour garder les sangliers sur la chasse ce qui echauffe les laies meme les plus jeunes , etant sur d'avoir de la nouriture elle font des portee plus importante . et ce n'est pas en tirant les marcassins , c'est en tirant les sangliers entre 20 et 50 kg que l'on baisseras les population ( tirer un marcassin c'est suprimer une portee dans 2 ans , tirer une laie de 50 kg c'est eliminer 2 portee dans le meme temps
Revenir en haut Aller en bas
Adrien
Webmaster
Webmaster


Nombre de messages : 39036
Age : 29
Localisation : Haute Loire (43)
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Dim 24 Fév 2008 - 21:42

Salut,

Merci d'avoir donné ton avis Solitaire, ça me fait plaisir surtout venant de la Moselle !!!! Wink

@micalement,
Adrien

_________________
Il n'est point de vrais chasseurs qui n'aient d'égards pour le gibier et c'est pour lui règle d'honneur, de l'aimer, le respecter, le protéger
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionlachasse.com
dingo
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 6566
Localisation : aouste sur sye (drome 26)
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Dim 24 Fév 2008 - 21:51

et oui c est une realite vous etes sur la meme longueur d ondes apparament...
et ca c est bien ..
a plus jos....
Revenir en haut Aller en bas
solitaire
Perdreau
Perdreau


Nombre de messages : 26
Age : 56
Localisation : moselle
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Lun 25 Fév 2008 - 19:07

ce n'est que mon avis ADRIEN et je ne pretend pas avoir la science infuse . mais pour repondre GXA68 c'est sur que faire une battue au mois de fevrier tu ne peut pas ne pas faire de casse , deja fin janvier plus de la moitie des laies sont pleines et meme des laies de 30 ou 40 kg alors a moins de leur faire une echografie Very Happy avant de tirer je ne voit pas comment eviter cela , il faudrait fermer la chasse fin janvier mais ouvrir plus tot peut etre fin aout mais d'autre problemes viennent s'ajouter study
Revenir en haut Aller en bas
gxa68
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 15036
Age : 84
Localisation : GIRONDE (33)
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Lun 25 Fév 2008 - 20:16

Je te confirme, mon post était à prendre au 2eme degré!!!Pour moi c'est nul!!
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
solitaire
Perdreau
Perdreau


Nombre de messages : 26
Age : 56
Localisation : moselle
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Lun 25 Fév 2008 - 22:00

pas de probleme je comprend mais je comprend le monde agricole , s'est dur d'user du gazoil et de la graine pour planter ses champs et de les voir retournes en une nuit par les sangliers , on parle de dedomagement mais celui que je connais attend encore celui des degat de sangliers dans ces mais , ( a priori la fede et rapide pour encaisser mais moins rapide pour payer ) et il a entendu que certains degat ne serait pas payer . aussi quand il y a entente avec les chasseurs il est de bon tons d'avoir des resultats meme si ils ne corespondent pas a notre etique . je pense qu'il faut se rapprocher du monde agricole et s'entendre avec lui ( sur notre chasse une partie est loue par un agriculteur et on a une super entente avec lui , on lui donne un coup de mains quand il a besoin , on lui achete le mais plus cher que la cooperative lui paye mais moins cher que le court , on le met en sac , et etant tout les jours dans ses champs il nous renseigne des pas et des degats recents , bref on a tout a y gagne de travailler ensemble ( et je ne veut pas etre rabas joie mais certains se rappelerons quand les garennes pululaient et que les degats etaient trop important , une mesentante entre les chasseurs et les agriculteur plus un virus introduit a fait l'hecatombe que vous avez tous connaissance
Revenir en haut Aller en bas
gxa68
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 15036
Age : 84
Localisation : GIRONDE (33)
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Lun 25 Fév 2008 - 22:06

Exact;mais on connait aussi des agriculteurs qui plantent en bordure de foret et il se trouve que certaines clotures électriques posées par les chasseurs se trouvent sectionnées,on ne sait pas par qui!!


Dernière édition par gxa68 le Mer 27 Fév 2008 - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
solitaire
Perdreau
Perdreau


Nombre de messages : 26
Age : 56
Localisation : moselle
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Rêve et réalité Lun 25 Fév 2008 - 22:36

exact , il y a des vilains petit canards partout
Revenir en haut Aller en bas
 
Rêve et réalité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion La Chasse :: Partie chasse :: Grand gibier-