Passion La Chasse
N'hésitez pas à vous inscrire ou à vous connecter !



La chasse étant notre passion commune,
Ce forum est un lieu d'échange et de discussion dans la convivialité et le respect mutuel !
 
SiteForumAccueilPortailFAQS'enregistrerRechercherConnexion
Partagez | 
 

 Dernier sur la ligne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Legaulois
Palombe
Palombe


Nombre de messages : 508
Age : 72
Localisation : Vallée de la dordogne 46
Date d'inscription : 03/04/2013

MessageSujet: Dernier sur la ligne Mar 2 Fév 2016 - 20:19

C’était le dimanche 17 janvier après midi, nous avions pris le repas de midi tous en commun après la battue du matin chez un des copains chasseurs de notre petite association  presque au beau milieu du territoire de chasse en plein Causse de Montvalent.
Il est déjà tard, mais nous décidons quand même d’aller faire une petite traque sur une parcelle de buissons noirs située à quelques centaines de mètres du lieu de notre repas.
Nous nous répartissons les postes entre ceux qui sont encore là car un ou deux sont rentrés chez eux.. Il y aura 2 traqueurs et 6 postés. Moi j’hérite d’un poste situé de l’autre côté de la route le long d’un mur de pierres sèches haut de 80cms  comme on en voit des milliers sur les causses environnants
Une fois sur place devant moi le long de ce mur à 10 -12m se trouve un autre posté qui me tourne le dos , pas parce qu’il me fait la gueule mais parce que nous connaissons bien les lieux et les habitudes du gibier en général sangliers et renards qui sortent de ces buissons noirs quand ils sont poussés par les chiens et les traqueurs, et qui invariablement surgissent au bout de la longueur de la parcelle rectangulaire des buissons, traversent une partie semi boisée d’une centaine de mètres pour sauter la petite route goudronnée locale et débouler dans le pré en descente devant les postés qui se trouvent de chaque coté du mur cité plus haut , pour ensuite franchir en bas une bordure boisée qui encadre de chaque côté un petit vallon qui va rejoindre lui-même à gauche encore plus bas une profonde gorge limitée par de petites falaises ça et là qui émergent sous les fortes pentes entièrement boisées et qui est en fait une vallée sèche très étroite qui fût certainement jadis en d’autres temps géologiques le lit de la rivière souterraine de Padirac avant de s’enfoncer dans le sol et disparaître.pour resurgir un peu plus loin dans la vallée de la Dordogne à la résurgence de la fontaine St Georges située à 1 km.
Ce mur est dans le prolongement du sens de la traque juste dans l’axe donc il est nécessaire d’avoir des postés de chaque côté ne pouvant prévoir à l’avance de quel côté la bébête va arriver.
Donc il y a aussi deux postés de l’autre côté du mur mais placés plus haut que nous en décalés également mais distants du mur et de la route d’une trentaine de mètres, si bien que chacun peut tirer à son tour en cas de besoin sans danger pour son voisin à condition bien sûr de ne pas trop ouvrir son tir en tendant le plus possible à respecter un angle à 90 ° par rapport au mur
Nous comme nous sommes placés plus bas de l’autre côté du mur à environ 100m de la route, nous n’avons rien à craindre en cas de tirs de ceux placés de l’autre côté plus haut, nous sommes mutuellement visibles à travers les arbustes qui bordent le mur grâce à nos casquettes ou gilets fluos.
Récapitulons il y a deux traqueurs qui accompagnent les chiens au fur et à mesure qu’ils inspectent les buissons noirs de chaque côté plus deux postés au fond en bordure gauche et droite de la partie semi boisée et enfin quatre postés répartis de chaque côté du mur de l’autre côté de la petite route.
Nous voilà prêts , la traque est lancée au son de la corne, pendant quelques minutes c’est le silence il ne se passe rien et puis nous entendons la grande chienne donner de la voix, peu de temps après résonnent deux détonations, voilà que ça s’anime, j’arme ma carabine au cas ou, encore une poignée de secondes et deux coups de fusils supplémentaires déchirent le silence de l’autre côté du mur suivis aussitôt de deux de plus de carabine, et là je me dis que c’est peut être pour moi malgré mon poste qui me situe le dernier sur la ligne à pouvoir tirer.en cas de loupés consécutifs des copains.
J’ai déjà épaulé ma carabine pour ne pas me faire surprendre vers l’autre côté du mur puisque c’est par là que ça se passe, j’ai bien pris garde de choisir un emplacement ou ce mur est dépourvu de bordure végétale sur environ 5m de longueur ce qui me permet de pouvoir tirer d’un côté comme de l’autre sans aucune gêne.
C’est un chevreuil qui déboule à gauche à pleine vitesse autour de 70 kmh dans la descente, poussé qu’il a été par les chiens et ces coups de carabines et fusils qui manifestement ne lui ont pas fait beaucoup de mal. Je fais remonter rapidement mon point rouge vers le chevreuil le dépasse à hauteur d’épaule d’un demi mètre environ et lâche mon coup dans le mouvement, la bête tombe foudroyée et s’affale sur son  flanc gauche, deux ou trois mouvements des pattes et puis plus rien., elle gît maintenant à 45m environ de ma position pratiquement au droit du mur.
« Beau tir » me complimente mon voisin du dessus qui lui n’a pas tiré n’ayant pas de fenêtre pratique en raison des branches obstruant en partie son champ de vision de l’autre côté du mur.
Je suis content de moi, être le dernier sur la ligne et pouvoir conclure positivement en tirant ce brocard que trois autres copains ont loupé c’est plutôt jouissif.pour l’égo.
Il faut quand même que j’avoue qu’une semaine auparavant au même poste avec les mêmes loupés avant moi j’ai tiré trois fois derrière un goupil qui court et en rigole encore à peu près dans les mêmes conditions, plus près à 25- 30m et quand même moins rapide que le chevreuil bien que certainement lui aussi à sa vitesse maximum.
Comme quoi une expérience malheureuse ça peut servir.
Les traqueurs sont arrivés presque aussitôt et la fin de battue a été sonnée, ce qui a permis de voir que le brocard a été touché entre le haut de l’épaule droite et la naissance du cou avec une sortie de balle à gauche d’un diamètre d’une dizaine de cms provoquée par une rencontre de la balle de 7x64 avec une partie osseuse mais sans rien vraiment abîmer de la venaison
Et bien sûr avec les copains quand on a le beau rôle, « alors les gars il allait trop vite ce chevreuil et vous n’aviez pas les yeux en face des trous » jusqu’à la prochaine fois ou c’est moi qui fera les frais des commentaires rigolards et assassins des copains suite à un loupé.


Dernière édition par Legaulois le Mar 2 Fév 2016 - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
argo
Sanglier
Sanglier


Nombre de messages : 709
Age : 53
Localisation : hte corse
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: Dernier sur la ligne Mar 2 Fév 2016 - 20:28

belle histoire legaulois 
comme quoi la position des postes , les gens veulent toujours être au milieu , la ou il y a le plus de chance de tirer 
bravo
Revenir en haut Aller en bas
riwann
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 1528
Age : 35
Localisation : morbihan
Date d'inscription : 29/03/2013

MessageSujet: Re: Dernier sur la ligne Lun 15 Fév 2016 - 11:46

très beau récits
Revenir en haut Aller en bas
granola13
Sanglier
Sanglier


Nombre de messages : 630
Age : 44
Localisation : aix en provence
Date d'inscription : 04/03/2014

MessageSujet: Re: Dernier sur la ligne Ven 19 Fév 2016 - 5:16

le sempiternel probleme de l attribution des postes Wink

beau tir et une belle maniere de terminer la journée
Revenir en haut Aller en bas
 
Dernier sur la ligne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion La Chasse :: Partie chasse :: Grand gibier-