Passion La Chasse
N'hésitez pas à vous inscrire ou à vous connecter !

Partagez
Aller en bas
avatar
Rom80
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 3549
Age : 25
Localisation : Picardie / Somme
Date d'inscription : 28/04/2014

Re: la chasse a l'époque...

le Lun 11 Mai 2015 - 20:16


Merci pour le lien !
De très belles photos !
avatar
al78
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2409
Age : 21
Localisation : France
Date d'inscription : 01/10/2012

Re: la chasse a l'époque...

le Lun 11 Mai 2015 - 20:53
Mais il y a 20-30 ans y avait-il des fédérations, des techniciens comme aujourd'hui pour gérer la chasse en France?
Rondeau
Sanglier
Sanglier
Nombre de messages : 672
Age : 47
Localisation : Saint Nazaire
Date d'inscription : 28/02/2014

Re: la chasse a l'époque...

le Lun 11 Mai 2015 - 21:36
@al78 a écrit:Mais il y a 20-30 ans y avait-il des fédérations, des techniciens comme aujourd'hui pour gérer la chasse en France?

Regarde bien le document de gxa68 et tu auras la réponse à ta question.
avatar
al78
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2409
Age : 21
Localisation : France
Date d'inscription : 01/10/2012

Re: la chasse a l'époque...

le Mar 12 Mai 2015 - 20:12
Ah oui pardon!
avatar
granola13
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 1563
Age : 46
Localisation : aix en provence
Date d'inscription : 04/03/2014

Re: la chasse a l'époque...

le Jeu 14 Mai 2015 - 7:55
a en croire
c etait la belle epoque...
avatar
setteroman
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2106
Age : 61
Localisation : BRETAGNE !
Date d'inscription : 15/03/2013

Re: la chasse a l'époque...

le Jeu 14 Mai 2015 - 15:04
Je vais y aller de mon petit couplet: "Avant, c'était... Différent..."

J'ai commencé à "chasser" à l'âge de 5 ans... Je faisais alors parti des très nombreux rabatteurs
des grandes battues de perdreaux (gris) et de lièvres dans la Beauce, dans l'Eure et Loire...

Nous étions 3 ou 400, répartis sur des plateaux attelés aux tracteurs pour rejoindre nos positions
et portions des brassards de couleurs pour que le chef de battue puisse diriger ses "troupes"...lol!  

Une organisation quasi militaire !

Et, il y avait une "ligne" de 50 à 100 tireurs, les meilleurs des chasses communales participantes.

Au coup de trompe indiquant le début des opérations, les équipes de rabatteurs se mettaient en branle sous la direction des adjoints, chargés de surveiller la vitesse et l'étanchéité de la ligne.
Le but étant, bien sur, de pousser le gibier dans la forme de nasse que les différentes lignes formeraient à la fin, forçant ainsi le gibier à "bouger"...

Les premières compagnies de perdreaux, qui, à cette époque, pouvant contenir plusieurs dizaines d'individus, commençaient à partir, certaines échappant au piège, d'autres tentant de forcer la ligne des tireurs...  

La marche était longue (surtout avec des jambes de gamin !), mais lorsque les lignes se rapprochaient les unes des autres, commençait la "pétarade", et cela pouvait durer 1 heure...  

Généralement, après comptage du gibier abattu, il était décidé ou non, d'une 2ème battue l'après midi... Ce n'était souvent pas la peine, car, déjà à l'époque, les responsables des chasses du secteur faisaient des comptages et connaissaient le potentiel à tirer... Ceci en 2 ou 3 chasses dans la saison, pas plus, le reste de la saison servant à la billebaude...    

Quant au tableau, il était phénoménal !  

Des perdreaux par centaines (plusieurs !), et des lièvres, dont le nombre tournait autour de la centaine également... Et des gros !  

Alors, on pourrait dire que c'était mieux avant... Mais !  
Je ne sais pas ce qui se fait aujourd'hui, mais il y a encore une quinzaine d'années, c'est un ami d'enfance de ma mère qui dirigeait le même type de chasses sur le même secteur, 2 fois par an, pas plus, mais toujours gérées "à l'ancienne" comme dirait Jean Paul...  

A l'époque, nous faisions également des tirs de régulation des lapins en surpopulation... La myxo commençait juste ses ravages...  
La nuit, nous "clôturions" les bois de banderoles de papiers sur fils (mon père était imprimeur !) et, au lever du jour, nous tendions ces barrages qui empêchaient les lapins de rentrer au bois (surtout quand il y avait un peu de vent), et les tireurs postés, commençaient à tirer des lapins par centaines,
la chasse en elle même était peu glorieuse, mais les agriculteurs ne courraient pas après les indemnisations et c'était leur moyen de limiter les dégâts...  

Voici quelques souvenirs d'une époque qui, si l'on s'en tenait seulement aux chiffres, pouvait sembler bien meilleure que l'actuelle, mais ces résultats étaient, déjà, avant tout, dus à une excellente gestion du territoire... (gardes, piégeage' comptages, etc...)...  

Mais, ce qui est vrai pour ce type de chasse à cet endroit, ne l'est pas obligatoirement pour d'autres, j'y reviendrais... Avec des arguments !  lol!
Billebaudeur01
Perdreau
Perdreau
Nombre de messages : 79
Age : 42
Localisation : Ain/Bresse
Date d'inscription : 07/05/2015

Re: la chasse a l'époque...

le Ven 15 Mai 2015 - 13:21
Mais j'ai une remarque et une question bête comme à mon habitude.

Le biotope était il même?

Est ce que le remembrement n'a t il pas fait des dégâts? Le regroupement des parcelles en grandes parcelles avec disparition des petits bosquets, des haies, des mares qui ont été comblé etc....

C'est juste une remarque il n'est pas question pour moi d'incriminé le monde agricole.
Mais je suis forcé de constater qu'en 30 ans j'ai vu autour de moi le paysage changé avec la disparition de ces haies de ces bosquets.... Aujourd'hui il n'y a plus beaucoup d'endroit où le gibier peut se réfugier.

Votre avis?
avatar
gxa68
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 16722
Age : 85
Localisation : GIRONDE (33)
Date d'inscription : 28/02/2006

Re: la chasse a l'époque...

le Ven 15 Mai 2015 - 13:33
+1..Sur le même territoire,avec les mêmes partenaires,le tableau a été divisé par 10.....
Avant,luzerne,betterave...après maïs......
avatar
Hugo76
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2454
Age : 20
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 03/01/2013

Re: la chasse a l'époque...

le Ven 15 Mai 2015 - 13:42
@Billebaudeur01 a écrit: Mais j'ai une remarque et une question bête comme à mon habitude.

Le biotope était il même?

Est ce que le remembrement n'a t il pas fait des dégâts? Le regroupement des parcelles en grandes parcelles avec disparition des petits bosquets, des haies, des mares qui ont été comblé etc....

C'est juste une remarque il n'est pas question pour moi d'incriminé le monde agricole.
Mais je suis forcé de constater qu'en 30 ans j'ai vu autour de moi le paysage changé avec la disparition de ces haies de ces bosquets.... Aujourd'hui il n'y a plus beaucoup d'endroit où le gibier peut se réfugier.

Votre avis?

@gxa68 a écrit:+1..Sur le même territoire,avec les mêmes partenaires,le tableau a été divisé par 10.....
Avant,luzerne,betterave...après maïs......
Je suis bien d'accord, et nous oublions ce qui, je pense, est le plus important: Les produits phyto, je connais un gars en bio qui ne s'occupe pas de la chasse, il a du perdreaux et du lièvre en grande quantité, ce qui n'est plus le cas nul part. Même mon oncle qui est agriculteur m' a dit qu'il était persuadé que c'était à cause du traitement sur les blés qu'on a retrouvé 7 lièvre mort, il y en a en expertise à la fédé... Et un autre gars que je connais à donné du tue limace à une caille, le lendemain elle était morte, après rien ne dit que les perdreaux en mange mais bon... Et on voit de plus en plus d'anomalies dans les couvées de perdreaux (oeufs difforment) !
avatar
setteroman
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2106
Age : 61
Localisation : BRETAGNE !
Date d'inscription : 15/03/2013

Re: la chasse a l'époque...

le Ven 15 Mai 2015 - 15:19
Alors là, on touche à ce que je voulais approfondir, et qui concerne la baisse, tant en quantité , qu'en qualité du petit gibier, car, le grand gibier, qui s'est parfaitement adapté aux nouvelles pratiques agricoles (le maÏs !), bien aidé par un plan de gestion bien mené depuis longtemps, prospère, et beaucoup de chasseurs se sont tournés vers lui, ce qui n'est pas sans conséquences pour le petit gibier, j'y reviendrais.

Il y a 2 choses en particulier, liées au remembrement, qui ont sonné le glas du petit gibier, la destruction des haies, et ses funestes conséquences, et l'assèchement des zones humides, tout ceci au profit de pratiques agricoles, décidées par Bruxelles, en dépit de toute logique écologique.

* La destruction des haies: Avec elles ont disparu les lieux de nidification du petit gibier, et de protection contre les prédateurs ailés.
Mais, plus grave encore, cela a entrainé la diminution importante des petits passereaux, avant tout insectivores, voir la disparition d'espèces.
Ces passereaux exerçaient une prédation importante sur les insectes, et, par là même, protégeaient les cultures... Et ils ont du être remplacé par les pesticides, non sélectifs (voir problème des abeilles) et qui ont privé les poussins de perdrix et faisans, insectivores dans les premières semaines de leur vie, de leur alimentation, donc perte de densité et de résistance de ces poussins.

Donc, le petit gibier a perdu à la fois le gîte et le couvert !  

Juste une chose au passage: Les haies, loin de limiter le rendement des cultures, bien au contraire, par leur protection contre les intempéries et l'absorption des eaux de pluies, favorisaient ce rendement ! (voir les travaux de Dominique SOLTNER)

* Les zones humides: leur perte a entrainé de fortes modifications dans le cycle et les parcours de migration du gibier d'eau, diminuant en cela les opportunités de cette chasse spécialisée.

Tout ceci, associé au problème récurent du lapin, de l'emploi abusif de désherbants (où sont passés les bleuets dans les champs de blé, les jeunes ne les connaitront que par les tableaux de VAN GOGH), a entrainé la diminution du petit gibier, et... Par conséquence... Son "abandon" par les chasseurs au bénéfice du gros gibier.

Alors, les "puristes" se sont tournés vers la bécasse, avec les risques que cela entraine sur une espèce dont on ne peut protéger la reproduction, heureusement qu'a été instauré le PMA.

Et, cela a également entrainé des modifications importantes des rapports à la fois des chasseurs, et des agriculteurs, avec le petit gibier:

* Les agriculteurs, en particulier céréaliers, sont devenus, poussés par les directives européennes, des industriels, et s'en est fini de l'agriculteur chasseur, qui, par passion autant que par raison, protégeait ce petit gibier dans ses pratiques agriculturales (barres pour effrayer les lièvres aux moissons, conservations de bandes "sales" le long des boisés, non utilisation de semences avec un perdreau barré d'une croix rouge, indiquant la présence d'un poison "protecteur", etc...).
Ils étaient aussi les témoins permanents de la vie dans la nature et pouvaient témoigner auprès des gardes de la présence de prédateurs à tel ou tel endroit.

* Abandonnant le petit gibier, l'argent des chasseurs n'a plus servi à protéger et favoriser le petit gibier, mais plutôt à payer les indemnisations liés aux dégâts du grand gibier, lequel, il y a 30 à 50 ans ne présentait pas un cheptel aussi important, le chevreuil, par exemple, étant surtout cantonné dans la région Est, et désormais se trouve, au grand bonheur de ses amateurs sur l'ensemble du territoire.

Donc, abandonné par les hommes pour un plus grand profit, le petit gibier ne doit sa survie qu'à sa seule résistance et quelques initiatives locales.

Je terminerais par l'exemple des pays de l'est de l'Europe, la Bulgarie, par exemple, où l'agriculture ressemble toujours beaucoup à celle de la France des années 50-60, parcellaire et "propre", car ils n'ont les moyens financiers, ni pour un remembrement et la mécanisation que cela entraine, ni d'utiliser des traitements phytosanitaires couteux... Là bas, le petit (et le gros !) gibier pullule !
Billebaudeur01
Perdreau
Perdreau
Nombre de messages : 79
Age : 42
Localisation : Ain/Bresse
Date d'inscription : 07/05/2015

Re: la chasse a l'époque...

le Ven 15 Mai 2015 - 15:30


Ma question n'était peut être pas si bête que cela.

Je te rejoins sur bien des points Setteroman.

Et oui déjà vue quelques document de Dominique Soltner. Et tout cela est d'ailleurs très logique.

D'ailleurs il me semble qu'en Allemagne il y a déjà des agriculteurs qui utilisent ces principes depuis plusieurs années. Il y avait eu un reportage sur Arte dont le titre était je crois "Nourrir la planète" pour ceux que çà intéresse.
avatar
granola13
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 1563
Age : 46
Localisation : aix en provence
Date d'inscription : 04/03/2014

Re: la chasse a l'époque...

le Ven 15 Mai 2015 - 20:16
les allemands ont toujours eu un temps d'avance !
avatar
al78
Cerf
Cerf
Nombre de messages : 2409
Age : 21
Localisation : France
Date d'inscription : 01/10/2012

Re: la chasse a l'époque...

le Sam 16 Mai 2015 - 20:11
Je suis entièrement d'accord avec toi Setteroman!
Les produits phytosanitaires sont nocifs pour l'homme, pourquoi ne le seraient-ils pas pour le gibier?!
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum