Passion La Chasse
N'hésitez pas à vous inscrire ou à vous connecter !



La chasse étant notre passion commune,
Ce forum est un lieu d'échange et de discussion dans la convivialité et le respect mutuel !
 
SiteForumAccueilPortailFAQS'enregistrerRechercherConnexion
Partagez | 
 

 Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Triboulet
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 3229
Age : 56
Localisation : 57
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mar 3 Jan 2012 - 22:54

Peut être aurions nous mieux fait de commencer par l'étude de l'animal, avant de vouloir le gérer .... J'ai trouvé ça, très bien fait, pourquoi vouloir le refaire ...

- REPRODUCTION : Le sanglier est polygame. La reproduction est extrêmement prolifique - En principe le rut se situe en novembre-décembre. Au cours du rut, le sanglier mâle peut perdre jusqu'à 25 % de son poids ; il s'alimente peu et se dépense beaucoup pendant cette période. La saillie de la laie ne demande que quelques minutes, le temps pour le mâle de déverser ses 200 à 300 cm3 de sperme. L'accouplement est calme par rapport à celui du cerf.
Le poids des testicules évolue proportionnellement à celui du corps. Ils doivent peser au minimum 50 g chacun pour que le mâle atteigne la maturité sexuelle (vers l'âge de 18 mois). Pendant la période précédant le rut, les laies marquent les arbres avec leurs glandes lacrymales. Ces marquages déclenchent chez les mâles les premiers comportements du rut. L'accouplement interviendra environ deux semaines plus tard. Pendant le rut, le mâle urine et dépose de la salive sur les arbres pour éloigner ses congénères. La prédominance de certains sangliers mâles pendant le rut assure la pérennité de l'espèce. Ils contribuent à la naissance de sujets dans l'ensemble plus vigoureux et plus aptes à transmettre le meilleur du patrimoine génétique de l'espèce.
La laie fait son "chaudron" (nid) sur un amas de feuillage, branchages et herbes en plein fourré ou sous un chablis, où les petits resteront de 5 à 6 jours, avant de s'aventurer à l'extérieur.
Dès la naissance, les marcassins sont capables de coordonner leurs mouvements et ont les organes des sens bien développés. Ils naissent pratiquement poilus et pèsent de 700 g à 1 kg. Au bout de 20 jours environ, ils accompagnent leur mère dans tous ses déplacements. La laie rejoint alors la compagnie.La femelle peut produire à l'âge de 18 mois quelquefois plus tôt. La période séparant deux œstrus chez la laie est de 21 jours. Un œstrus ne dure que 2 jours. L'accouplement n'est accepté par la laie que durant cette courte période. Une laie en chaleurs ne se soumet pas facilement à un mâle dominant : celui-ci doit la courtiser un certain temps avant de pouvoir la saillir. L'activité sexuelle des laies dépend de la nature de leur alimentation. L'entrée en activité sexuelle peut être avancée l'année suivant une forte glandée et une grosse production de faînes. Toutes les laies d'une même compagnie entrent en chaleur en même temps, pratiquement au jour près. Le rut est déclenché par la laie meneuse.
La modification de la lumière en été influe sur la laie. Elle entre en repos sexuel. Cet anœstrus estival résulte de l'influence de la lumière du jour. Le phénomène selon lequel les variations de la lumière influent sur les êtres vivants (modification des équilibres hormonaux) est appelé : photopériodisme.
La période de gestation est de: 4 mois, plus précisément de 110 à 120 jours (Moyen mnémotechnique : 3 mois, 3 semaines, 3 jours).
La maturité sexuelle, aussi bien chez les mâles que chez les femelles intervient, comme nous l'avons dit, vers 8 ou 9 mois. Mais elle semble s'accompagner, pour la laie, d'un poids minimum de 30 à 35 kg. Une laie est dite "primipare" quand elle met bas pour la première fois. La première laie qui entre en chaleurs dans une compagnie est la laie meneuse. Elle joue un rôle essentiel dans la compagnie.
La laie présente un repos sexuel total en été, de juin à septembre. Dans des conditions favorables, l'activité sexuelle pourra reprendre dès octobre, sinon en hiver. - Portées : 1 par an, exceptionnellement 3 sur 2 ans dans des conditions particulièrement favorables, de 2 à 6 marcassins en moyenne, pouvant aller jusqu'à 12. Le nombre de marcassins par portée est proportionnel à l'âge et au poids de la laie. La mise-bas est appelée "la parturition". Elle dure de 3 à 4 heures.
Les naissances ont lieu en avril-mai, d'autres en janvier. Il s'agit là d'une adaptation de l'espèce aux conditions climatiques.
Les marcassins sont sevrés à l'âge de 3 ou 4 mois. Ils abandonnent la laie à l'âge de 18 mois environ après leur naissance.
Les mamelles de la laie sont dénommées "les allaites". Elle en possède 5 paires. Au sein d'une compagnie, tous les marcassins tètent au même moment. Le grognement d'appel des mères et les cris des jeunes affamés ont le même effet stimulant sur tous les animaux du groupe. Une mauvaise lactation entraîne un développement difficile du marcassin. Sa vigueur et son bon développement dépendent des qualités nourricières de sa mère. Il n'est pas facile d'approcher une laie accompagnée de sa progéniture. La laie défend sa portée et refoule sans ménagements les intrus.
Après les naissances, les laies d'une même compagnie s'entraident. Pendant que les unes s'éloignent pour se nourrir, les autres assurent la surveillance du groupe. Les marcassins d'une laie meneuse se développent plus rapidement que ceux des autres laies, les laies meneuses s'appropriant la nourriture en premier lieu, aux dépens des autres laies. Cette constatation est la source de la remise en question de l'agrainage en postes fixes au profit de l'agrainage en ligne.
Le taux de mortalité naturelle dans les semaines qui suivent les naissances varie de 30 à 50 %. La principale cause de mortalité chez le marcassin est le refroidissement. Les portées précoces nées en fin d'hiver encourent de grands risques liés aux températures généralement défavorables. Un climat doux est favorable à la reproduction du sanglier. Une bonne nourriture (glands, maïs...) avance la période des chaleurs pour les laies, donc la naissance des petits. La puberté des jeunes laies se trouve hâtée, d'où l'augmentation de la productivité.
Le sanglier porte le nom de "marcassin" de sa naissance jusqu'à l'âge de 6 mois. Il pèse environ 15 kg et porte une livrée fauve clair avec 11 rayures blanches. Elle disparaîtra lorsque l'animal aura atteint un poids de plus de 15 kg. Le marcassin absorbe sa première nourriture solide au bout de 15 jours. Il consomme alors de préférence des graines.
On dit que les marcassins "se rasent" quant ils s'aplatissent au sol suite à une alerte.

trouvé sur le blog de la diane des hauts de Boscorre ...

là >>> http://dianehautsbosc.canalblog.com/archives/2007/07/27/5555226.html

Un blog qui vaut le détour ...


Dernière édition par Franz le Mer 4 Jan 2012 - 7:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
forus
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 5442
Age : 31
Localisation : Jura
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mar 3 Jan 2012 - 22:59

comme quoi derrière le terme "gestion" c'est gérer ! Gerer, c'est maitriser ces objectif: hausse, stabilité, diminution.

Donc il est important de connaître ses animaux, son territoire et surtout son objectif !

Pour ces trois objectifs distinct, les leviers d'action ne manquent pas.

Et pourtant, c'est surtout sur le point "objectif" qu'en général la "gestion" me déplaît, car bien souvent gestion n'a qu'un but : le tableau, donc l'augmentation...
Revenir en haut Aller en bas
forus
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 5442
Age : 31
Localisation : Jura
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mar 3 Jan 2012 - 23:05

Si on considère 2,5kg par mois, en un an sa fait 30kg donc sa se tiens...
Revenir en haut Aller en bas
pinpin73
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 13465
Age : 33
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 04/09/2010

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mar 3 Jan 2012 - 23:16

merci pour le lien !!
Revenir en haut Aller en bas
Claudel Laurent
Bécasse
Bécasse


Nombre de messages : 221
Age : 52
Localisation : Mulcey 57260
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 6:25

@forus a écrit:
Dernière question, c'est quoi pour toi un comportement raisonnable du chasseur ???


bonjour forus ,
je file traquer sur le massif de Parroy (54)
je prendrai le temps de te répondre ce soir
cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Triboulet
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 3229
Age : 56
Localisation : 57
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 7:49

Salut Forus,

j'ai mis le cycle de reproduction des laies dans mon post précédent, ...

En réponse à ta question comment est ce possible qu'une laie ait avec elle des bêtes rousses de 30 k et d'autres de 15 k, c'est effectivement des choses que l'on constate souvent et tu pense bien que nous à l'affût, un peu plus que vous autres ...
1° hypothèse, dans les 30 k, il y a un 40 k, mère des 2 ou 3, de 15 k qui n'en ont peut être que 12, cas le plus fréquent je dois dire en été .... 2 ou 3 belles laies avec des marcassins de belle taille, une laie beaucoup + petite et 1 ou 2 tout petits ratz ... Et c'est là qu'il faut être à la hauteur et ne pas zigouiller la plus petite laie en tant qu'animal de compagnie non suitée. Çà plus le fait que les marcassins de la meneuse sont en général un peu plus gros que ceux des autres laies et on arrive vite a de beaux écarts dans le poids des marcassins d'une compagnie. Sans compter que même chez une laie on peut voir fréquemment, un petit beaucoup moins costaud que les autres
2° hypothèse, plus automnale, si une jeune laie dans une compagnie disparaît alors que les petits ont une quinzaine de kilos et sont sevrés ( pour la lactation ) mais loin d'être indépendants, leur appartenance à la compagnie est acquise même sans leur mère, ils continueront donc de vivre et de se déplacer avec leurs tantes et leurs cousins cousines ... Une grosse laie meneuse peut donc très bien avoir avec elle des bêtes rousses de 30 kilos et d'autres de 15 kilos ...

Pour ce qui est de faire courir les sangliers, sans volonté réelle de les tuer systématiquement, sache que ça va à l'encontre de mes principes, qui sont " chasser peu pour prélever beaucoup" ça veut dire, je pense qu'il faut déranger le gibier le moins possible et essayer de faire ses prélèvements dans le moins de sorties possible. A mon avis, le phénomène de rencontrer maintenant des sangliers aux portes des villes vient en partie de là, sans parler de l'opportunité alimentaire qui leur est offerte par nos ordures ménagères, je crois qu'ils ont bien compris que là on ne les chassait pas... ( sauf quand besoin et raison obligent les battues administratives )...
C'est qu'en plus de tout le reste, le sanglier est certainement notre gibier européen le plus intelligent, une raison de plus de le respecter encore un peu plus !

Forus, dans les équipes ou je chasse, les grandes battues sont finies, on va maintenant se focaliser sur la réalisation des plans de chasse chevreuil, avec le tir des chevrillards ... mais pour la prochaine saison, rappelle moi de te faire découvrir une battue de sanglier à la mode de chez nous, et tu verras que ce n'est pas si rébarbatif que ça .. !

@+
Franz
Revenir en haut Aller en bas
forus
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 5442
Age : 31
Localisation : Jura
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 8:09

Franz a écrit:

Pour ce qui est de faire courir les sangliers, sans volonté réelle de les tuer systématiquement, sache que ça va à l'encontre de mes principes, qui sont " chasser peu pour prélever beaucoup" ça veut dire, je pense qu'il faut déranger le gibier le moins possible et essayer de faire ses prélèvements dans le moins de sorties possible. A mon avis, le phénomène de rencontrer maintenant des sangliers aux portes des villes vient en partie de là, sans parler de l'opportunité alimentaire qui leur est offerte par nos ordures ménagères, je crois qu'ils ont bien compris que là on ne les chassait pas... ( sauf quand besoin et raison obligent les battues administratives )...

Je chasse dans plusieurs ACCA. 3 biotopes différents, 3 populations différentes.

Tu le dit plus loin, c'est un animal intelligent, qui n'hésite pas à s'approcher des villes et des cultures. et le fait de la chasser beaucoup pour en prélever un nombre raisonnable, le rend sauvage et craintif de l'homme. (je le vois, dans mes 3 biotopes, pratiquement jamais de ferme au lancé, souvent après quelques heures de menées)

A quoi sa leur sert de s'aventurer vers l'homme, alors qu'il y a déjà assez à manger pour tout le monde loin de l'homme ???
Les surpopulation et la diminution des espaces sauvages ont un rôle bien plus important, a mon avis.

En plus en les chassant peu, on ne met pas à l'épreuve la force et l'endurance de cet animal, et un peu comme un sportif, si il ne coure pas, il s'engraisse ! C'est pas des cochons qu'on veux ! (quoi que, pour les tireurs que l'on à, sa serait plus simple pour eux... -humour-)
Alors que cet animal est capable pour fuir d'être un sportif hors norme, rien que par respect pour l'animal, je trouve dommage de pas lui laisser user cette carte dont il dispose.
Mais je ne sais pas si on est encore dans la gestion, quoi que, sa touche au mode de vie du sanglier !
Revenir en haut Aller en bas
Triboulet
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 3229
Age : 56
Localisation : 57
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 8:17

Je pense que le sur-poids résulte plus de l'alimentation que de faire ou non du sport ... Pour l'alimentation, c'est en grande partie l'agrainage qui lui permet en plus, d'avoir à moins bouger pour chercher sa nourriture, donc moins d'exercice naturel. Également une plus grande sédentarisation toujours par cet apport de nourriture assuré quoiqu'il arrive,... ce qui manque le plus a nos sangliers c'est le rythme de vie de leurs ancêtres!
Revenir en haut Aller en bas
Claudel Laurent
Bécasse
Bécasse


Nombre de messages : 221
Age : 52
Localisation : Mulcey 57260
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 18:45

@forus a écrit:





Pour les multiples portée par an, comment expliquer alors qu'une laie qui a des bêtes rousse de 20/30kg qui la suivent ai aussi des marcassin de 15kg... on a eu le cas se W.E. et pourtant chez nous très peu d'ACCA font du nourrissage !

bonsoir forus ,
sur ton commentaire je te donne un ex qui m'est arrivé il y a 6/8 ans sur Phalsbourg...
pirsch en été en période des blés en lait....2 sangliers devant moi que j'estime etre des laies une de 55/60 kg vidé et une petite de 35 kg....que faire....je décide de tirer la petite aidé par une ou deux petites mirabelles lol! ......joli tir .....35 m pas de soucis.....mais à mon grand désarroi arrivé à proximité quelques marcassins qui me tournait autour ...eh merde...éffectivement.....4 tètines en service pour une petite laie de 38 kg vidé....pfffft tout le monde repart avec la plus grosse laie...
2 mois plus tard battue dans les mais contre la parcelle de ces mème blés......une belle laie sort avec 11 ratz ....7 beaux et 4 un peu plus petits......cherche l'erreur...pas besoin de faire Saint Cyr...
la meneuse avait repris tout le monde.......et là pas de questons à se poser sur çi sur ça ...comment çi comment ça.......la nature a repris ses droits tout simplement.....
sans etre arrogant ...vient faire un tour sur nos territoires et tu comprendras mieux et bcp plus de choses sur la gestion du sanglier....
Revenir en haut Aller en bas
Keiler
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 16038
Age : 57
Localisation : Haut-Rhin
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 19:03

Franz a écrit:
Je pense que le sur-poids résulte plus de l'alimentation que de faire ou non du sport ... Pour l'alimentation, c'est en grande partie l'agrainage qui lui permet en plus, d'avoir à moins bouger pour chercher sa nourriture, donc moins d'exercice naturel. Également une plus grande sédentarisation toujours par cet apport de nourriture assuré quoiqu'il arrive,... ce qui manque le plus a nos sangliers c'est le rythme de vie de leurs ancêtres!


Je dirais la même chose pour nous

_________________
Amicalement,
Keiler


" L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire jamais que le chemin parcouru. "
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Claudel Laurent
Bécasse
Bécasse


Nombre de messages : 221
Age : 52
Localisation : Mulcey 57260
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 19:15

Franz a écrit:
Je pense que le sur-poids résulte plus de l'alimentation que de faire ou non du sport ... Pour l'alimentation, c'est en grande partie l'agrainage qui lui permet en plus, d'avoir à moins bouger pour chercher sa nourriture, donc moins d'exercice naturel. Également une plus grande sédentarisation toujours par cet apport de nourriture assuré quoiqu'il arrive,... ce qui manque le plus a nos sangliers c'est le rythme de vie de leurs ancêtres!

bonsoir Franz ,
si je suis d'accord sur bcp de points de ta façon de gèrer le sanglier je vais vous donner un ex ..
10/15 ( j'ai la mémoire qui flanche )ans en arrière je tir en haute-marne un male de 103 kg vidé....pas de grès , gras et avec une boucle à l'oreille....
après l'avoir vidé nous constatons qu'il a une graisse jaune (comme le mais lol )....mais a fait 35 km depuis son bagage....18 mois ...103 kg vidé....
et là à l'époque en 52 du sud ...les papys nourissaient pas .....il a tout simplement mis à profit le mais sur pied à sa disposition et à voyagé ..
nous ne pouvons pas tjs mettre tout sur le dos de l'agrainage d'apport...les cultures faisant tout autant de mal.....sans critiquer les agris qui ne font que leur job et répondent à la demande...c'est la loi du marché...
Revenir en haut Aller en bas
Triboulet
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 3229
Age : 56
Localisation : 57
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 19:30

@Claudel Laurent a écrit:
Franz a écrit:
Je pense que le sur-poids résulte plus de l'alimentation que de faire ou non du sport ... Pour l'alimentation, c'est en grande partie l'agrainage qui lui permet en plus, d'avoir à moins bouger pour chercher sa nourriture, donc moins d'exercice naturel. Également une plus grande sédentarisation toujours par cet apport de nourriture assuré quoiqu'il arrive,... ce qui manque le plus a nos sangliers c'est le rythme de vie de leurs ancêtres!

bonsoir Franz ,
si je suis d'accord sur bcp de points de ta façon de gèrer le sanglier je vais vous donner un ex ..
10/15 ( j'ai la mémoire qui flanche )ans en arrière je tir en haute-marne un male de 103 kg vidé....pas de grès , gras et avec une boucle à l'oreille....
après l'avoir vidé nous constatons qu'il a une graisse jaune (comme le mais lol )....mais a fait 35 km depuis son bagage....18 mois ...103 kg vidé....
et là à l'époque en 52 du sud ...les papys nourissaient pas .....il a tout simplement mis à profit le mais sur pied à sa disposition et à voyagé ..
nous ne pouvons pas tjs mettre tout sur le dos de l'agrainage d'apport...les cultures faisant tout autant de mal.....sans critiquer les agris qui ne font que leur job et répondent à la demande...c'est la loi du marché...

Ah, mais tu as entièrement raison, je parlais plus précisément de mon territoire qui se trouve à 15 / 20 kilomètres du premier champ de mais, donc chez nous à part les glands, les faînes et les cailloux ... ils n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent !
Mais tu viens de mettre en avant un sujet qui fait mal, la monoculture du mais .... tout un chapitre !
Revenir en haut Aller en bas
Keiler
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 16038
Age : 57
Localisation : Haut-Rhin
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 19:59

+100

_________________
Amicalement,
Keiler


" L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire jamais que le chemin parcouru. "
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
forus
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 5442
Age : 31
Localisation : Jura
Date d'inscription : 05/10/2005

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 20:37

@Claudel Laurent a écrit:

sans etre arrogant ...vient faire un tour sur nos territoires et tu comprendras mieux et bcp plus de choses sur la gestion du sanglier....

Loin de moi l'idée d'une quelquonque arrogance mais quand je lit les niveau de population présente chez vous, je pense tout simplement que la gestion que vous mettez en place à échouée.
C'est un échec opposé à l'échec de gestion présent sur les ACCA du bas jura là où je chasse le lièvre. là on a l'inverse, on ferai bien d'appliquer un peu de gestion augmentative, tranquilité et non prélévement des reproducteurs.
En lieu et place de sa : "un bon sanglier est un sanglier mort..."
On ne peux pas appeler les chasseur locaux des chasseurs de sangliers....

Je chasse le sanglier dans un territoire avec comme chez Franz, juste des cailloux à manger. Et bien labas, les sanglier d'eux même se remisent dans le clair, sous les roches. Et ils courent !!!
J'ai souvenir d'une bête rousse de 25kg que l'on a tuer l'an passé, dans 40cm de neige, et bien j'ai jamais vu un sanglier courir aussi vite !
Les quelques grains de maïs que l'on jete à la volée une fois par semaine à l'agrainoir? ils en mangent quelques un, mais jamais tout alors qu'ils viennent se souiller!
Il ne sont pas habituer à cette alimentation et c'est tant mieux!
Labas on ne fait pas de gestion, mis à part bien évidement éviter le tir des bête meneuse et des laie, même si c'est pas dramatique si on en fait une.
Car labas on a un territoire qui est très très dur à chasser. Ceux que j'ai inviter peuvent en témoigner, il y a de la place entre les postes, et de trop nombreuse "panne".
C'est une gestion, de part la difficulté du territoire, de ne tuer que ce que l'on peut tuer !
Le ratio des prélèvements s'équilibre tout seul.
(l'an dernier, on les a lever pratiquement tout les W.E. pour 3 bêtes rousse de tuées et cette année, on a eu 15jrs/un mois de creux sans lever pour une laie de 40kg de tuée.)

Enfin troisième exemple de gestion, l'ACCA de chez Marc.
Labas, se sont de bons élèves. chasse principalement au petits chiens en se débarrassant de nos courants en faisant partir des chevreuils devant leur nez...
Tir uniquement des bêtes rousse sauf quand on attaque un mâle isolé.
répartition des zones de chasse pour préserver la tranquilité des buissons...
Alors qu'on a une population de sanglier suffisante pour en attaquer pratiquement tout les W.E. !
Le truc, c'est que les voisins, ne connaissent pas les limite, ils chasse de manière à avoir de vrais bon chiens, et du coup, lèvent chez nous, et appliquent une gestion d'anéantissement en tirant en priorité les laies...
Dans cette acca, je suis à chaque fois autant dégoûté quand on assassine un sanglier sans le chasser, que lorsque les voisins tuent une laie dans les règles de l'art...
Pas un pour rattraper l'autre !
Vu la population présente labas, on pourrait encore la faire augmenter quelques années, et ensuite faire du 1 + de 50kg, et ensuite s'obliger le tir de 2 bêtes rousse avant de pouvoir re-prélever un plus de 50.
Revenir en haut Aller en bas
Claudel Laurent
Bécasse
Bécasse


Nombre de messages : 221
Age : 52
Localisation : Mulcey 57260
Date d'inscription : 26/09/2011

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 21:20

@forus a écrit:
@Claudel Laurent a écrit:

sans etre arrogant ...vient faire un tour sur nos territoires et tu comprendras mieux et bcp plus de choses sur la gestion du sanglier....

Loin de moi l'idée d'une quelquonque arrogance mais quand je lit les niveau de population présente chez vous, je pense tout simplement que la gestion que vous mettez en place à échouée.



bonsoir forus ,
c'est moi qui ne voulait pas etre arrogant en t'incitant à venir faire un tour chez nous dans l'est mon invite tient toujours

seulement pour le sanglier( hors mis les départements ultra fermés par la végétation )...avec les courrants et la sur fréquentation canine vous etes "filmés" pour "avoir du sanglier "..
il y a 3 ans je suis allé tirer un cerf au brame dans le cantal à 1200 m d'altitude...joli biotope facile à traquer...
problème ...sur ACCA plusieurs équipes..cerfs ,sangliers ,lièvres et tout ça avec des courrants....je te raconte pas les tensions que j'ai put ressentir entre eux....
ayant vu une équipe découpler des griffons vendéens sur du lièvre.....c'est la cata pour conserver les noirs dans de jolies haies....
après celà il ne faut pas s'étonner que le premier qui présente son groin s'en "ramasse une" et c'est souvent une laie ..mdr
il n'y a jamais de fatalité sur "on peut pas garder les sangliers ".....
Revenir en haut Aller en bas
eric picard
Perdreau
Perdreau


Nombre de messages : 36
Age : 31
Localisation : isere
Date d'inscription : 21/03/2010

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 22:32

c est interressant de voir que chacuns pensent avoir la solution et je pense que vous avez tous la solution qui vous convient personellement mais n oublier pas une c hose qui me semble tres important c est que les bois et plaine ne sont pas peuple que de sanglier et que touts les chasseurs ne sont pas "specialiste" de ces animaux et qu il faut respecter cela aussi ne faites pas les memes erreures qu il as ete fait a la peche
Revenir en haut Aller en bas
Réré
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 7453
Age : 49
Localisation : Ain 01 Bugey,Dombes,côtière
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 22:38

sans vouloir vous "couper" dans votre discussion ...je me doit de remercier Franz,car j'ai encore appris quelque chose aujourd'hui sur la reproduction du sanglier !
moi qui croyais tout savoir ! et bien non ! tout ce qui a été dit précédemment m'a conforté dans ce que je savais et a appuyé ce que j’avançais concernant la reproduction . mais j'ai appris qu'un sanglier "distribuait" 200 a 300 cm3 (voir plus après recherche)de sperme a madame ! et ça je ne le savais pas !
attention cette remarque n'est pas la pour 'troubler" la classe ...mais j'ai trouvé cela énorme !

_________________
"Je vais t'apprendre à chasser... Nous commencerons par les Marcassins, et puis ensuite, nous passerons aux patrouilles romaines, et enfin aux Sangliers !"
(Obelix à Idefix)
Revenir en haut Aller en bas
gxa68
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 15036
Age : 84
Localisation : GIRONDE (33)
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Mer 4 Jan 2012 - 22:52

Oui,mais en une seul fois.Donc multiplie par, peut-etre pas 365 mais 52,tu verras que ça fait pas mal.......
Revenir en haut Aller en bas
Triboulet
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 3229
Age : 56
Localisation : 57
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Jeu 5 Jan 2012 - 9:40

Pour avoir vidé, donc émasculé quelques keilers et parfois pendant le rut, j'ai constaté que la taille de leurs "baloches" étaient par rapport à leur poids très impressionnante, d'où une productivité accrue par rapport a ce que nous connaissons ...

Une autre fois lors d'une recherche au sang, à l'anschuss, une suite de la taille d'un petit ballon de rugby ( bon d'accord j'exagère un peu, mais à peine ) C'était mon patron de chasse qui avait tiré, on a recherché avec trois chiens de rouge différents, et, que des très bons, sans jamais réussir à relever le keiler en question, une bête de plus de 100 kilos vidé ( le patron tenait à son trophée ). J'ai enquêté sur le prélèvement d'un Keiler à une où zéro testicule , j'ai eut un vague retour d'information, sans jamais pouvoir la confirmer ... ? ...

Ah, et puis il paraîtrait que ça se mange, "les rognons blancs" on m'en a demandé, j'ai fourni, mais personnellement je n'ai jamais goûté. Quelqu'un en a il déjà mangé ?
Revenir en haut Aller en bas
Le goupil
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 8532
Age : 40
Localisation : Dans ma Haute-Marne.... à Froncles
Date d'inscription : 01/06/2006

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Jeu 5 Jan 2012 - 9:52

J'en ai déjà mangé poêlé.
C'était les "baloches" d'un sanglier tué par un copain un matin de battue. Le midi, son père nous les a préparé et cuisiné sans rien dire... avec le copain, on rigolait, car on avait vu l'ancien préparer sa "connerie", mais Réjane n'avait rien capté...
On les a mangé en la surveillant du coin de l'oeil. Elle grimacait, mais a mangé sa part, pour ne pas faire d'affront au père du copain....

Il faut avouer que je n'ai pas aimé...

Mon père a mangé les rognons blancs de son seul sanglier... dégorgés, nettoyés et mangés en vinaigrette...
Revenir en haut Aller en bas
chipeau
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 1739
Age : 67
Localisation : BENESTROFF
Date d'inscription : 05/08/2010

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Jeu 5 Jan 2012 - 10:47

@Le goupil a écrit:
J'en ai déjà mangé poêlé.
C'était les "baloches" d'un sanglier tué par un copain un matin de battue. Le midi, son père nous les a préparé et cuisiné sans rien dire... avec le copain, on rigolait, car on avait vu l'ancien préparer sa "connerie", mais Réjane n'avait rien capté...
On les a mangé en la surveillant du coin de l'oeil. Elle grimacait, mais a mangé sa part, pour ne pas faire d'affront au père du copain....

Il faut avouer que je n'ai pas aimé...

Mon père a mangé les rognons blancs de son seul sanglier... dégorgés, nettoyés et mangés en vinaigrette...

Il faut les fendre en deux, retirer la peau coriace, les faire dégorger dans du lait, éponger au papier absorbant, les fariner et revenir au beurre.
Revenir en haut Aller en bas
gxa68
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 15036
Age : 84
Localisation : GIRONDE (33)
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Jeu 5 Jan 2012 - 11:02

Suivant la tradition,moi je les ai juste embrassées et ça m'a suffit.....
Revenir en haut Aller en bas
Keiler
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 16038
Age : 57
Localisation : Haut-Rhin
Date d'inscription : 12/12/2009

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Jeu 5 Jan 2012 - 11:20

J'ai eu la chance de pouvoir échapper à tous ces rites

_________________
Amicalement,
Keiler


" L'expérience est une lanterne que l'on porte dans le dos et qui n'éclaire jamais que le chemin parcouru. "
Confucius
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
gxa68
Cerf
Cerf


Nombre de messages : 15036
Age : 84
Localisation : GIRONDE (33)
Date d'inscription : 28/02/2006

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Jeu 5 Jan 2012 - 11:25

J'ai déjà embrassé pire .......
Revenir en haut Aller en bas
Adrien
Webmaster
Webmaster


Nombre de messages : 39036
Age : 29
Localisation : Haute Loire (43)
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ... Jeu 5 Jan 2012 - 11:26

lol! lol!

_________________
Il n'est point de vrais chasseurs qui n'aient d'égards pour le gibier et c'est pour lui règle d'honneur, de l'aimer, le respecter, le protéger
Revenir en haut Aller en bas
http://www.passionlachasse.com
 
Sanglier, gestion passionnée, mais raisonnée ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion La Chasse :: Partie chasse :: Grand gibier-