Passion La Chasse
N'hésitez pas à vous inscrire ou à vous connecter !

Le Lièvre Inscription
Lièvre




- Accès au forum
- Devenir membre



- Actualités
- Permis de chasse
- Brevet grand gibier
- Devenir piégeur agréé
- Armes et munitions
- Grand gibier
- Petit gibier
- Gibier d'eau
- Gibier de montagne
- Nuisible



- Dossier Technique PLC
- PLC a testé pour vous
- Chaine PLC-TV
- Chatbox
- Météo
- Petites annonces
- Fonds d'écran
- Userbars
- Liens



- Contact Webmaster

Le lièvre

La robe roussâtre du Lièvre, incrustée de poils noirs et blancs, constitue un excellent camouflage. L'extrémité de ses oreilles démesurées et le dessus de sa queue sont noirs. Son sens prédominant est l'ouïe : ses yeux fixes de myope perçoivent surtout le mouvement ; placés latéralement, ils lui permettent d'avoir une vision périphérique.

Il affectionne surtout les plaines cultivées et le paysage morcelé par la présence de haies et de boqueteaux.

Animal solitaire, il ne creuse pas de terrier mais se contente d'une cuvette dans le terrain pour y installer son gîte. Son domaine s'étend sur plusieurs kilomètres autour du gîte principal et comprend des gîtes secondaires, des lieux de nourrissage et des voies de fuite. Il y trace des itinéraires à l'aide de substances odorantes sécrétées par ses glandes périanales et jugales.
La période de reproduction s'étend de janvier à septembre ; on assiste alors à des rassemblements de mâles et de femelles qui s'accompagnent de diverses manifestations : rondes, courses folles, sauts, bagarres entre mâles pour s'approprier les femelles. La hase peut avoir trois à quatre portées par an. Elle met bas de deux à trois petits au bout de 42 jours de gestation. Les levrauts naissent à un stade de développement avancé comme les autres espèces nidifuges ; couverts de poils, les yeux ouverts, ils peuvent courir au bout de quelques heures. Leur mère les allaite pendant trois semaines.

Il fait l'objet d'une forte pression de chasse, Il figure au sixième rang des espèces prélevées avec 1 600 000 animaux par an en France. Des lâchers sont effectués là où les populations se raréfient. On a tout d'abord fait appel à des variétés d'Europe Centrale. Actuellement, sur 150 000 individus relâchés, le quart provient d'Europe Centrale et le reste d'élevages français.
Nos Partenaires

Le Lièvre Chasseurc